SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No108
108
2
2
 
j
u
i
l
l
e
t
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis   PD-AP  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 13 000 articles
  Sommaire - Films -  M - R -  Ma super ex (My super ex-girlfriend)


"Ma super ex (My super ex-girlfriend) " de Ivan Reitman

 

Scénario : Don Payne
Avec : Uma Thurman, Luke Wilson, Anna Faris, Rainn Wilson
Distribué par 20th Century Fox.
97 mn.
Sortie le 13 Septembre 2006.

Note : 4/10.

La nouvelle comédie d’Ivan Reitman... Légitimement, on peut craindre le pire. Celui qui commença sa carrière en produisant dans les années 70 quelques références dans le genre horrifique dont « Frissons » de David Cronenberg (hé oui !), ou encore « Week-end sauvage » de William Fruet, avant de finir par en réaliser un, le très mauvais « Cannibal girls », continua avec plus de succès dans la production et la réalisation de comédies. Il lança Bill Murray avec « Les bleus » et « Arrête de ramer, t’es sur le sable » (déjà, le titre, mais quand on voit le reste, aujourd’hui, c’est quasiment irregardable !) avant de connaitre la consécration du box-office avec « SOS Fantômes ». Là, c’est sa première vraie réussite. On oublie le second volet, avant de le retrouver en train de diriger Schwarzenegger dans le pathétique « Jumeaux », suivi du sympathique « Un flic à la maternelle » et de l’exécrable « Junior ». Enfin, il signe sa meilleure comédie, au ton très Capra, « Président d’un jour ». De tout ça, et des oubliés, il en résulte un talent servi avec des moufles au point d’en avorter la chute de gags qui entre des mains plus subtiles, auraient eu un résultat cent fois plus fort.
Et c’est ce qui se passe dans sa nouvelle comédie. Au départ, un truc qu’on a tous rêvé de voir un jour, la vie privée des super-héros. G-Girl en est une. Un jour, alors qu’elle est redevenue Jenny, simple mortelle, elle croise un doux naïf, le gentil Matt (Luke Wilson, frère d’Owen, et à priori, prochainement Bobby Ewing en frère de JR - John Travolta dans le film « Dallas »). Sauf que G-Girl / Jenny est diablement jalouse et quand on a des super-pouvoirs, vaut mieux pas trop jouer avec ça...
Comme ça, là, sur le papier, on se dit que ça peut le faire. En plus, les effets spéciaux du moment étant performants, du côté du super-naturel, ça ne devrait pas poser de problèmes. Sauf que Ivan Reitman n’est tout de même pas un orfèvre de la comédie. Chaque gag, ou scène drôle, est désamorcée par une réalisation paresseuse comme on n’en a pas vue depuis longtemps dans un tel produit. En même temps, si certaines situations sont croustillantes, d’autres tombent vraiment dans un humour si énorme que les zygomatiques restent au repos. Et ce qui devait être une comédie fantastique originale devient peu à peu un triste spectacle qui s’étire en longueur. Oh, bien sûr, il restera quelques gags en mémoire, heureusement, Luke Wilson tire très bien son épingle du jeu, Uma Thurman fait illusion en G-Girl, mais l’ensemble ne décolle jamais et arrive péniblement à s’étirer sur une durée qui au bout du compte, finit par lasser. La comédie selon Ivan Reitman ? Elle existe, il vaut mieux revoir « SOS Fantômes » ou « Président d’un jour » pour s’en rendre compte, c’est certain.

St. THIELLEMENT



Retour au sommaire