SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No116
110
9
 
a
o
û
t
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis   P. Dagon-A. Pelosato  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 16 000 articles
  Sommaire - DVD -  G - L -  Le grand alligator - Edition zone 2
LIVRES-SF-FANTASTIQUE
Voir 89 livres sur le cinéma, romans, études, histoire, sociologie...
"Le grand alligator - Edition zone 2 "
de Sergio Martino

Avec Barbara Bach, Claudio Cassinelli, Mel Ferrer, Romano Puppo.
Neo Publishing Vidéo

Ah, là, il y est bien, Mel Ferrer. Manque de bol, il s’agit là d’un vrai navet, faut dire ce qui est, où on a du mal à tenir jusqu’au bout. Les attaques du crocodile géant : ridicules. Les acteurs jouent vraiment comme des pieds, et les figurants, c’est encore pire. Gros plan sur la figure d’une fille qui hurle quand son copain se fait bouffer, le top du top du Z rital dans le genre. Allez, on développe : un riche promoteur engage un photographe pour dévoiler au monde le gigantesque complexe touristique qu’il construit dans une région sauvage de l’Inde. Mais un gigantesque crocodile (l’alligator ne vivant qu’en Amérique, au passage) bouffe tout le monde. Pour les indigènes, c’est la vengeance de leur Dieu qui n’est pas content du tout de ce qui se passe.
L’originalité du scénario, c’est de suivre en parallèle les attaques des villageois en colère (et là, on frôle les séries Z transalpines vouées au cannibalisme !) et les morts dues au crocodile géant et tout en toc, un des plus moches du bestiaire des animaux géants au cinéma. C’est simple, lié à ce genre de saurien, en réussite, pour l’instant, on n’en a que deux : « Le crocodile de la mort » de taille normale en plus, et celui bien plus grand, du très sympathique « Lake Placid ». On attend avec impatience celui de « Rogue », le nouveau film de Greg McLean, l’auteur très doué de « Wolf Creek » : le film est fini, il sort l’an prochain en salles, et tout tourne autour de touristes se réfugiant sur une île au milieu d’un fleuve en Australie, île qui n’est autre que le repaire d’un gigantesque crocodile d’eau de mer local qui tue par plaisir ! Et pour notre page d’histoire naturelle, c’est en Australie qu’il y a les plus gros crocodiles du monde, de l’espèce du Porosus, qui nagent dans la mer en plus, et chaque année, il y a au moins un touriste qui sert d’en-cas à une de ces bestioles. Bon, revenons à ce « Grand Alligator » : hé bien, peu de choses à sauver, c’est de la série Z qui se traine, dépourvue du charme désuet d’un « Continent des hommes-poissons », et qui n’est même pas sauvée par ses scènes d’horreur : d’impressionnantes, à part la taille du bestiau, il n’y a rien. Le monstre est limité dans ses mouvements, et chaque effet de terreur est annihilé par une mise en scène inexistante conjuguée à des acteurs qui n’y croient absolument pas, faut pas s’attendre à un résultat extraordinaire. Si, il reste à sauver une affiche reproduite comme d’hab’ dans le double jaquettage, pas super belle (signée Landi, ce qui n’est pas une référence !), mais des plus attractives pour motiver la vision d’un tel nanar, et bien plus jolie que l’autre jaquette très sobre de cette édition DVD. Enfin, pour ceux qui veulent se créer une DVDthèque vouée à Sergio Martino, c’est indispensable. Question bonus, même topo que pour « Le continent des hommes poissons », mais par contre, entre deux phrases, on pourra trouver que chacun reconnait que ce film n’est pas le meilleur qu’ils aient fait. Même Sergio Martino admet qu’il constitue un de ceux pour lequel il n’a guère de nostalgie. Au moins, il ne nous en voudra pas de ne pas l’aimer plus que ça, son « Grand Alligator ».

Note film : 1/10
DVD : copie bonne, format d’origine 2.35 image 16/9ème - Bonus : 5/10 : entretien entre Giancarlo Ferrando, Massimo Antonello Geleng & Paolo Ricci - entretien avec Sergio Martino - galerie photos - fiche technique - bande-annonce.
St. THIELLEMENT



Retour au sommaire