SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No111
110
2
3
 
a
v
r
i
l
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis   P. Dagon-A. Pelosato  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 13 000 articles
  Sommaire - DVD -  S à Z -  Vaisseau de l’Angoisse


"Vaisseau de l’Angoisse"
de Steeve Beck
Vaisseau de l'Angoisse

Vaisseau de l'Angoisse

Vaisseau de l'Angoisse

Vaisseau de l'Angoisse

Vaisseau de l'Angoisse

 

Vaisseau de l’Angoisse


Réalisateur : Steeve Beck


Avec :
Byrne, Julianna Margulies, Ron Eldlard


Warner Home Vidéo


Nouvelle production Dark Castle, cette compagnie créée par Joel Silver & Robert Zemeckis pour lancer des projets de longs-métrages dans l’esprit des Contes de la crypte, Le vaisseau de l’angoisse ne fait pas partie des réussites qui pour l’instant ne se comptent que sur... Un doigt, puisqu’il s’agit de La maison de l’horreur. Après il y eut le soporifique 13 fantômes, réalisé par Steeve Beck qui remet une nouvelle fois le couvert pour ce Vaisseau de l’angoisse d’un niveau supérieur tout en étant aussi raté quelque part.


La profession du capitaine Murphy et de son équipe, c’est la récupération des épaves ou des bateaux coincés en pleine mer pour les ramener à bon port, le tout contre une belle somme d’argent. Et quand on propose à Murphy d’aller récupérer l’Antonia Graza, un paquebot disparu depuis 40 ans et aujourd’hui mystérieusement réapparu , il accepte sans conditions aux vues de ce tout ferrailleur et autres cabinets d’assurances va lui reverser pour le retour au port du navire. Mais une fois accostés, Murphy et ses hommes se rendent très vite compte qu’il y a quelque chose d’anormal, voir de surnaturel, voir de maudit sur l’Antonia Graza. Mais quand ils admettront définitivement la vérité, il sera trop tard : leur damnation aura commencé.


Franchement, ça aurait pu être bien. En plus, les histoires de vaisseaux fantômes ne sont pas légion : on se souvient de l’inquiétant et assez réussi Bateau de la mort, d’une petite série B avec Lance Henriksen sortie il y a un an en vidéo, Lost voyage, qui se révéla être une excellente surprise, et dans une moindre mesure, de la première partie d’Un cri dans l’océan, sans oublier le sous-marin fantôme du remarquable Abîmes de David Twohy. A part ça, rien d’autre. Et là, avec des moyens conséquents, des effets spéciaux d’excellent niveau, on s’attendait à être terrifié. Ben non, on s’ennuierait presque. C’est simple, à part la scène d’ouverture (anthologique !) qu’on nous re-balance sur la fin, Steeve Beck n’arrive jamais à instaurer quoi que ce soit de flippant.


D’accord, l’histoire ne brille pas non plus par une inspiration propice aux effets chocs et autres angoisses, mais quand même. Dans d’autres mains, bien plus expertes, Le vaisseau de l’angoisse aurait pu être ce qu’on en attendait. Enfin, la bonne nouvelle, c’est qu’on attend toujours le film de bateau-fantôme de référence, le chef d’œuvre de terreur maritime pas encore créé. Pourtant, avec un tel postulat de base (navire vide + océan à perte de vue + pourriture obligatoire + terreurs ultimes), un as du genre pourrait signer ce classique qui tarde à venir. Je ne sais pas, moi, il fait quelque chose en ce moment, Carpenter ? Sinon, côté DVD, on compense le film " Un Shining flottant, un Titanic version gore " (ben voyons !) par des bonus assez conséquents qui concernent les effets spéciaux comme la scène d’ouverture, le look du paquebot, le tout émaillé par des interviews des principaux intéressés dont ce modeste Joel Silver qui nous vend son film comme le Citizen Kane de l’angoisse maritime. Il arriverait presque à nous y faire croire.


Film : 4/10 DVD : 6/10


Bonus : (vostf) : making-of et autres documentaires sur la création du film, le bateau, les effets gores ; clip-vidéo ; bande-annonce originale. Copie 16/9ème avec vostf.

Stéphane Thiellement



Retour au sommaire