SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No108
108
2
2
 
j
u
i
l
l
e
t
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis   PD-AP  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 13 000 articles
  Sommaire - Livres -  A - F -  La Folie de Dieu




"La Folie de Dieu"
de
Juan Miguel Aguilera

Editeur :
J’ai lu (9 janvier 2004) - Roman
 

"La Folie de Dieu"
de Juan Miguel Aguilera



+++++


Après des révélations, Valerio Evangelisti (pour l’Italie) et Andreas Eschbach (pour l’Allemagne), une autre de nos voisines, l’Espagne nous montre qu’elle abrite elle aussi des auteurs de science-fiction de talent. Juan Miguel Aguilera fait partie de cette veine-là. La Folie de Dieu est de ces livres qui marquent les imaginations et ouvrent des portes. On comprend (si on ne le sait pas encore !) que la SF ne connaît pas de frontières et que l’Espagne nous réserve sûrement d’autres surprises...


Au début du XIVe siècle, Ramon Llull, religieux à l’esprit scientifique est convoqué par Roger de Flor à Constantinople. Le capitaine des Almogavars, mercenaires catalans, persuade Ramon de participer à une expédition pour découvrir la cité légendaire du Prêtre Jean aux rues dallées d’or. Dans l’empire romain de l’Orient en plein déclin, l’expédition composée de 300 hommes commence son périple sur les traces d’Alexandre le Grand. Lors de son avancée en Asie, Ramon localise la cité et découvre l’origine de ses fondateurs. Mais le chemin est long et sur des terres noyées dans une brume épaisse et nauséabonde, l’expédition découvre l’horreur : des guerriers sans foi ni loi personnifiant le mal aux yeux de notre docte religieux. Réussissant à en réchapper, elle parvient dans un grand désert de sel où leur apparaît enfin le but de leur voyage. Notre surprise est presque aussi grande que celle de Ramon et des Almogavars, et c’est le début d’une nouvelle aventure.


Roman historique, récit de voyage, d’aventures et spéculation scientifique, ce livre fait fi des étiquettes et nous dépayse complètement. Juan Miguel Aguilera impressionne par sa maîtrise historique et nous donne envie de replonger dans nos anciens cours d’histoire. Ramon Llull qui s’est engagé à démontrer les vérités de la foi, nous sert de guide dans cette quête qui nous entraîne très loin dans l’enchaînement des révélations. L’auteur nous surprend régulièrement en sortant des sentiers battus, prenant des chemins totalement inattendus. Le titre en devient même prémonitoire. Le livre s’identifie à l’Ars magna que Ramon nous décrit page 194 et nous permet d’approcher la vision de Dieu. La fin nous rappelle que la tentation est toujours là.


L’histoire a très bien pu se passer ainsi, mais l’on n’en a rien su, car les écrits de Ramon ont été réduits en cendres par un Inquisiteur bien connu.


Un très grand livre qui mérite de figurer en bonne place dans votre bibliothèque. Vous verrez que vous vibrerez pour des personnages pas toujours recommandables, qui en fin de compte vous apparaîtront sympathiques. Attention, la SF espagnole débarque chez nous et c’est tant mieux !


Juan Miguel Aguilera, La folie de Dieu, traduit de l’espagnol par Agnès Naudin, Au Diable Vauvert, 532 pages.


François Schnebelen






Retour au sommaire