SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No111
110
2
3
 
a
v
r
i
l
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis   P. Dagon-A. Pelosato  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 13 000 articles
  Sommaire - DVD -  S à Z -  The Dark


"The Dark "
de John Fawcett
 

Avec Maria Bello, Sean Bean.
M6 Vidéo

Encore une injustice cinématographique qui va être réparée par le biais du DVD. A savoir celle relative à « The Dark », le dernier film de John Fawcett (réalisateur de l’excellent « Ginger snaps » et ses deux sœurs suicidaires devenant loups-garous, un shocker plus riche sur le fond que sur la forme, les lycanthropes n’étant pas le point fort du fim question maquillages...), sorti anonymement pendant une semaine dans une salle l’an passé. Triste carrière pour ce qui s’avère être une terrifiante « ghost story » : en plein divorce, Adele (Maria Bello, toujours aussi belle, et excellente) emmène sa fille Sarah voir son père James (sean Bean, parfait) dans sa maison au bord d’une falaise au pays de Galles. Mais Sarah disparait mystérieusement, une autre gamine, Ebrill, surgissant de nulle part, annonce qu’elle peut la remplacer, le passé remonte lentement à la surface pour révéler en quelques heures l’abomination d’un lourd secret ayant maudit la maison. Pour retrouver Sarah, le prix à payer sera très cher.
A l’inverse d’un « Silent Hill » auquel on songe parfois pour certains points communs scénaristiques, « The Dark » fait plusieurs fois dresser les cheveux sur la tête. Mais au-delà du simple concept de film de trouille, sa force réside dans l’étude de personnages très riches auxquels s’intéresse un John Fawcett dans ce qui causera leur perte. On ne peut qu’admettre son talent à conjuguer ainsi le soin apporté à toute la dimension psychologique entourant chacun à de pures séquences de flippe surprenantes. Comme ils le disent dans les interviews, si Maria Bello et Sean Bean ont accepté le film, c’est par une dimension humaine plus riche que d’habitude dans ce genre de films. Ce qui est tout à fait exact, renforcé par une mise en scène non pas sobre mais relativement et intelligemment stylisée de John Fawcett qui démontre ici véritablement l’étendue d’un très grand talent. En tout cas, « The Dark » n’est pas du tout le sinistre petit film d’horreur auquel l’anonymat d’une sortie salles semblait l’avoir cantonné. Ceux qui connaissent « Ginger snaps » s’en doutaient, les autres apprécieront ici le plaisir de découvrir un authentique petit bijou d’épouvante, à réhabiliter à sa juste valeur.

Note : 9/10
DVD : 6/10 (copie excellente, format d’origine 1.85 image 16/9ème compatible 4/3) - Bonus (vostf) : interviews des acteurs, du réalisateur, des producteurs.

Stéphane THIELLEMENT



Retour au sommaire