SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No108
108
2
2
 
j
u
i
l
l
e
t
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis   PD-AP  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 13 000 articles
  Sommaire - Livres -  A - F -  Goliath




"Goliath"
de
Steve Alten

Editeur :
Editions du Rocher (15 janvier 2003) - Grands Romans
 

"Goliath"
de Steve Alten



Steve Alten s’est fait connaître en France en 1977 lorsque les Editions du Rocher ont publié Megalodon, un roman ayant pour héros un monstre des profondeurs marines. Depuis, les lecteurs ont pu découvrir La Terreur des Abysses (2000) et Le Serpent de l’apocalypse (2001). Goliath, paru en Décembre 2002, se déroule, comme les précédents romans, dans l’univers marin, lieu de prédilection des aventures mises en scène par l’auteur. Cette fois-ci, il s’agit d’un monstre construit par l’homme, un sous-marin nucléaire furtif piloté par un ordinateur bio-chimique. Le projet Goliath, nom de baptême du monstre, a été initié dans des laboratoires du Ministère de la Marine des USA. Mais le vol de matériels informatiques biochimiques bloque toute réalisation. Gunnar Wolfe, un ancien marine, une machine à tuer hyper entraînée, reconverti grâce à son diplôme d’ingénieur fait le coupable idéal. Condamné, il fera quelques années de prison sous une réprobation totale.


Lorsque Goliath s’attaque au fleuron de la Marine, coule, à lui seul, une flotte aéronavale, les responsables du Pentagone décident de reconstituer l’équipe initiale du projet pour lutter contre le monstre. Or celle-ci se compose de Gunnar et de Rachelle, son ex-fiancée, devenue Commandant sur le porte-avion coulé justement par Goliath en ayant entraîné la mort de son mari.


Comment retrouver ce sous-marin et surtout comment s’y introduire pour le maîtriser ou le détruire ?


L’angoisse gagne les sphères dirigeantes lorsque Simon Covah, scientifique génial, véritable coupable du vol et père de Goliath, fait part au monde d’un ultimatum : l’arrêt de toute guerre, de toute escalade de la violence. Et comme les démonstrations de force de Covah sont probantes...


L’affaire se corse encore lorsque Sorcière, l’ordinateur biochimique prend conscience de son existence et décide d’assurer seule les décisions. Rachelle et Gunnar luttent dans le sous-marin qu’ils ont pu infiltrer pour vaincre avant... que Sorcière applique les conclusions auxquelles elle a abouti : pour arrêter les conflits sur Terre, il faut éradiquer l’humanité !


Ce roman d’aventures, qui mêle nombre de thèmes et aborde moult sujets, est construit avec soin et minutie. L’intrigue qui peut, ainsi résumée, sembler simpliste ou rocambolesque, est basée sur une connaissance approfondie des moyens de la Marine des USA et se déroule sur une plage d’espace suffisamment conséquente pour éviter les incohérences. Certes, il faut accepter d’emblé un certain nombre de poncifs et se laisser emporter par le suspense et le rythme du récit,


Steve Alten fait partie de ce peloton d’auteurs anglo-saxons qui fournissent presque toute la documentation sur les sujets qu’ils abordent, n’hésitant pas à entrer dans un détail maniaque. Est-ce pour prouver leurs compétences sur le sujet ?


L’auteur utilise également l’actualité, reliant entre eux des événements récents, faisant vivre aux personnages les convulsions de l’histoire actuelle.


De plus, il doit être en odeur de sainteté à la Maison-Blanche car il réalise un des vœux les plus chers de Bush, à savoir débarrasser l’Irak de son dictateur avec une ogive nucléaire sur un palais de Bassorah. Mais l’auteur connaît son métier et, s’il use des « ficelles » du romancier, il réalise un excellent roman qu’il faut prendre au premier degré pour quelques heures de détente.


Goliath, Steve Alten, Éditions du Rocher-Jean-Paul Bertrand, traduit par M.-C. Elsen, 492 pages.


Serge Perraud






Retour au sommaire