SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No108
108
2
2
 
j
u
i
l
l
e
t
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis   PD-AP  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 13 000 articles
  Sommaire - Livres -  A - F -  La Compagnie des glaces, tome 2 : Le chenal noir




"La Compagnie des glaces, tome 2 : Le chenal noir"
de
G.-J. Arnaud

Editeur :
Fleuve noir (8 février 2001) - La compagnie des glaces
 

"La Compagnie des glaces, tome 2 : Le chenal noir"
de G.-J. Arnaud



+++


G.-J. Arnaud continue son nouveau cycle de la Compagnie des Glaces, la “Nouvelle Époque”, avec ce second volume intitulé Le Chenal Noir. Pour rappel, suite au réchauffement de la planète, la Terre est divisée en deux au niveau de l’équateur par une infranchissable ceinture de feu. Néanmoins, un étroit passage existe dans cette muraille, le chenal noir. Celui-ci pourrait éventuellement permettre aux bateaux de passer d’un hémisphère à l’autre. Les premiers à tenter ce périlleux voyage sont les nains Simone, avec leur voilier à propulsion nucléaire. L’affaire se corse lorsqu’un jeune Simone, Centdix, décide de réaliser un coup d’état sur le bateau, dans le but de pouvoir ensuite prendre le contrôle de l’ensemble du chenal. En effet, celui qui posséderait le contrôle de cet étroit passage pourrait demander un droit exorbitant aux bateaux qui voudraient l’emprunter par la suite...


Le défaut du cycle reste la multitude des personnages et des intrigues parallèles que le lecteur doit suivre dans le même temps. Chaque chapitre nous transporte d’un personnage à un autre, dans une rotation qui a force se révèle quelque peu fatigante. Par contre, le monde qu’il nous décrit est toujours aussi haut en couleur. Ses descriptions de la vie des marins sont vraiment fascinantes. On s’y croirait...


G.-J. Arnaud, Le Chenal Noir, La compagnie des Glaces - Nouvelle époque n° 2, Fleuve Noir, 280 p.


Jean-Michel Abrassart






Retour au sommaire