SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No108
108
2
2
 
j
u
i
l
l
e
t
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis   PD-AP  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 13 000 articles
  Sommaire - Livres -  A - F -  La fin de l’Éternité




"La fin de l’Éternité"
de
Isaac Asimov

Editeur :
Gallimard (28 février 2002) - Folio Science Fiction
 

"La fin de l’Éternité"
de Isaac Asimov



++++


Asimov ! Que dire ? Le titan de la SF. Un maître ! Il est ce que Freud est à la psychologie, Ness au Loch et Marilyn aux blondes. Tout à la fois, une référence incontournable, une légende et un mythe.


Dans les flots de la culture, il y a des îles que l’on se doit d’accoster - dont Asimov ! - des mondes que l’on se doit de visiter, des univers où l’on doit absolument se perdre. Interdiction de faire l’impasse ! Au risque de voir son imaginaire ne jamais être fécondé, de ne jamais s’évader avec un grand E comme Inouï et Immense. Au risque de n’avoir jamais abordé réellement la SF. Et pourtant qu’ils sont bienheureux ceux qui n’ont pas encore atteint l’Étoile Asimov. Par l’Éternité ! Comme je les envie de pénétrer pour la première fois ce monde ! Découvrir, le cerveau en ébullition, le cycle de Fondation et aussi celui des Robots ! Et puis attendre que le temps fasse son œuvre et recommencer... encore !


Et la voilà, l’occasion de se replonger dans l’œuvre d’Asimov. Il est temps de reprendre ses vieux tomes jaunis et cornés et se délecter une fois encore de tous les volumes de Fondation. Obligé ! Indiscutable ! Ah, qu’il est des ordres doux à exécuter ! Qu’il est bon d’avoir un tel sens du devoir ! Ensuite seulement viendra le temps de la lecture du dernier tome, La Fin de l’Éternité. Ou de la relecture, puisqu’il s’agit d’une réédition.


Quand le passé dicte ses lois au présent pour que l’Histoire s’accomplisse, pour que ce qui existe soit, il s’agit d’exécuter correctement les ordres. Pas de place pour l’improvisation ; tout est déjà écrit. Les choses doivent se répéter et le cercle sera bouclé. Mais peut-on avoir foi dans les équations des Calculateurs quand la passion se mêle au jeu ? Peut-on faire confiance à un Éternel qui déjà a commis un crime contre l’Éternité ? Jusqu’où sa trahison peut-elle le mener ? Que fera Andrew Harlan, le Technicien ? Qui est Noÿs Lambert ? Quand passé, présent et futur se fondent pour agir sur le cours du monde, les Calculs ne servent plus à rien. L’Éternité est en danger.


Asimov met en scène un jeu d’échecs complexe entre Réalité et Éternité, une guerre des probabilités ardue. Ce tome est un peu moins prenant que l’ensemble du cycle. Un rien plus lent... Mais puisqu’il nous permet une énième lecture des chefs-d’œuvre précédents, on ne peut que l’en remercier. À tous bonne lecture ! Et pendant que vous descendez du haut de la bibliothèque les volumes de Fondation, profitez-en pour prendre aussi le cycle des Robots. Vous voilà assurés de passer de longues soirées de qualité.


La Fin de l’Éternité, Isaac Asimov. Folio SF, Traduction de Michel Ligny et Claude Carme, 354 p.


Karine Soum-Dominiczak






Retour au sommaire