SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No108
108
2
2
 
j
u
i
l
l
e
t
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis   PD-AP  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 13 000 articles
  Sommaire - Livres -  A - F -  La chambre de Naomi




"La chambre de Naomi"
de
Jonathan Aycliffe

Editeur :
J’ai lu (juin 2001) - J’ai lu
 

"La chambre de Naomi"
de Jonathan Aycliffe



+++


Le docteur Charles Hillenbrand est un homme comblé. Jeune professeur de littérature anglaise à Cambridge, il est marié à une femme charmante, Laura, et tous deux se préparent à fêter le réveillon avec leur petite fille de cinq ans, Naomi. Tout va basculer l’après-midi du 24 décembre, lorsque Naomi va disparaître dans un grand magasin de jouets londonien. La police retrouve son cadavre quelques heures plus tard, atrocement mutilé. Commence alors pour le couple l’éprouvant travail de deuil, rendu d’autant plus insupportable que Naomi semble toujours là. On entend ses pas et ses plaintes, dans la maison. Dafyyd Lewis, un photographe alcoolique travaillant pour la presse à sensation, va s’imposer auprès de Charles jusqu’à lui faire admettre l’inacceptable : ses clichés révèlent des présences surgies du siècle passé. Deux fillettes, Victoria et Caroline, et leur père, l’inquiétant docteur John Liddley qui se tiennent constamment dans l’entourage du couple. Charles entreprend une enquête qui le conduira aux tréfonds du cauchemar.


Ce roman est poisseux. Bien écrit, il génère constamment un sentiment de malaise, et parvient à prolonger un genre que l’on croyait exsangue, celui de la maison hantée. Son thème et son traitement, un couple déchiré par leur fille morte, rappellent le terrifiant Ne vous retournez pas, film de Nicholas Roeg avec Donald Sutherland et Julie Christie.


Jonathan Aycliffe, sous le pseudo de Daniel Easterman, est connu des amateurs de SF pour K, roman décrivant une Amérique fasciste dans les années trente. La chambre de Naomi est un récit choquant et beau que l’on aimerait oublier, au cœur de la nuit.


Jonathan Aycliffe, La Chambre de Naomi, J’ai Lu. Fantastique. N° 5633, 222 p.


Xavier Mauméjean






Retour au sommaire