SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No108
108
2
2
 
j
u
i
l
l
e
t
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis   PD-AP  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 13 000 articles
  Sommaire - Livres -  A - F -  La Toile




"La Toile"
de
Jean-Pierre Balpe

Editeur :
Éditions Cylibris - Anticipation
 

"La Toile"
de Jean-Pierre Balpe



++


En cette fin d’année 2015, Blaise Carver, universitaire spécialiste du réseau mondial Internet, se trouve mis au défi par sa compagne, Laurence, de résoudre un crime en utilisant uniquement le web. Excité par la proposition, il se lance sur les traces du meurtrier d’un certain Kharamidov, web-artiste retrouvé mort dans sa chambre d’hôtel de Montréal. Avec l’aide de contacts situés aux quatre coins du globe, Carver va plonger dans un univers où se mêlent art, théologie et fanatisme. La toile va lui dévoiler ses secrets, mais sûrement plus qu’il n’aurait voulu en connaître.


Pour leur arrivée en librairie sous de nouvelles couvertures bien plus attrayantes, les éditons CyLibris ont réédité le roman de Jean Pierre Balpe.


Ce récit dense se situe à la frontière entre l’essai philosophico-mystique à tendance technologique et la fiction policière d’anticipation.


Au long des pages, l’auteur expose son point de vue sur le phénomène Internet et les conséquences que son extension pourrait avoir sur le monde. Il s’interroge sur les objectifs des créateurs du Web, mais aussi sur ce que vont en faire les utilisateurs. Au milieu, il distille des éléments propres aux romans policiers et emmène le lecteur au sein d’une enquête assez traditionnelle.


Malheureusement, chaque pas effectué par les personnages croule sous les explications techniques et mathématiques. L’aventure s’en trouve ralentie. Le lecteur oscille entre la vulgarisation scientifique et le roman policier, le dernier étouffant parfois sous les tonnes d’informations de la première. Et la toile tendue par Jean-pierre Balpe passe un peu pour un traquenard.


La fin du roman confirme cette impression d’hésitation entre les genres. Elle est plate et décevante, surtout après la montée en puissance orchestrée tout le long du récit.


Dommage pour ce livre qui promet beaucoup mais n’honore pas complètement son contrat, surtout en ce qui concerne la partie purement fictionnelle. On se consolera avec l’exposé philosphico-scientifique qui pose avec intelligence les interrogations de demain sur ce monstre qu’est le Web.


Jean-Pierre Balpe, La Toile, Éditions CyLibris (Anticipation), Grand format, 520 p.


Michaël Espinosa






Retour au sommaire