SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No111
110
2
3
 
a
v
r
i
l
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis   P. Dagon-A. Pelosato  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 13 000 articles
  Sommaire - Films -  S - Z -  Shooting Dogs


"Shooting Dogs" de Michael Caton-Jones

Le drame rwandais dans lequel la France a un une part active est ici montré sans concession et interprété par John Hurt (Elephant Man) et Hugh Dancy (King Arthur).

Synopsis

En 1994, le président du Rwanda (un Hutu) meurt dans un accident d’avion. L’ethnie dominante et majoritaire (les Hutus) accusent les Tutsis d’avoir voulu faire capoter la tentative de paix organisée par l’ONU et décident d’exterminer ceux qu’ils appellent les cafards. Comme l’armée ne suffit pas le peuple est mis à contribution, tout Tutsi doit être abattu à vue à coup de machette.

Avis de Valérie

Si le long métrage raconte le massacre rwandais par le biais de l’histoire de l’école technique de Kingali où se sont réfugiés 2500 Tutsis dès le début des affrontement, il est magnifié par le sacrifice ultime de celui qui gardera sa foi. Seul moment de beauté dans ce charnier, où les amis deviennent des bourreaux sans conscience.

Ce film d’une grande qualité cinématographique (pas de sentimentalisme malséant, pas d’images obligatoirement choquantes et dont le scénario a été écrit après avoir recueillis les témoignages des survivants) grâce à une bonne direction d’acteurs, un bon découpage, une montée du "suspens" parfaite mérite d’être mieux qu’un bon film.

Les acteurs ont su se mettre en retrait pour grandir l’oeuvre rendue à la mémoire des martyrs. Et l’explication du titre du film nous ai donné au milieu du récit et montre à quel point la situation est absurde. Incomplet par le manque de données géo-politiques et des vrais responsabilités de l’ONU, de la France, des autres pays, il suffit de se documenter pour avoir un meilleur aperçu.

Au final, l’histoire du génocide rwandais rassure. L’homme est mauvais, qu’il soit noir ou blanc, qu’il soit moderne ou antique. Qu’il ai les moyens industriels de supprimer ceux qu’il considère comme des parasites nuisibles ou uniquement que machettes ou gourdins cloutés, avec l’aide de l’aveuglement volontaire ou pas des témoins extérieurs. L’homme est mauvais. Pas tous, évidemment. Et heureusement.

Valérie Revelut

Fiche technique

Date de sortie : 08 Mars 2006

Avec John Hurt, Hugh Dancy, Claire-Hope Ashitey

Durée : 1H54

Sortie : 8 mars 2006



Retour au sommaire