SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No108
108
2
2
 
j
u
i
l
l
e
t
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis   PD-AP  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 13 000 articles
  Sommaire - Livres -  A - F -  La Muraille




"La Muraille"
de
Jean-Luc Bizien

Editeur :
Champs Elysées (3 octobre 2001)
 

"La Muraille"
de Jean-Luc Bizien



+++


Thibault, l’écuyer parjure, et Ninon la Belette, la gueuse aux rêves prémonitoires, se rendent à Mornas, suivis par leurs compagnons d’infortune. Le Jour des Fous bat son plein, fête impie où, dans le vin et le stupre, rien ne permet de distinguer nobles et moines des paysans. D’étranges Italiens masqués de cuir, à la langue aussi acérée qu’une lame, animent la sarabande, bientôt interrompue par l’arrivée des troupes de Côme de Blagnac. Serfs et bateleurs se réfugient à l’intérieur de la forteresse où Arnold de Lanton, seigneur de Mornas, se prépare à défendre la place. Il est d’autant plus déterminé que les boyaux de son château renferment d’étranges secrets. Le sang coule, l’eau vient rapidement à manquer, et certains ressentent une soif autrement plus pressante : celle de l’or. Mais pour l’étancher, il faudra affronter les pièges des souterrains, gardés par le terrifiant Golem...


Loin des fées, nains et trolls qui trop souvent dans la production habituelle servent à occulter un manque d’imagination, Jean-Luc Bizien nous propose un roman médiéval qui sent le cuir, le sang et la sueur. Après Le Masque de la Bête, qui mettait déjà en scène Thibault, Ninon, Taureau et le rusé La Pie, ses personnages à la réjouissante amoralité - nous n’oserions pas dire ses héros - sont entraînés dans une danse macabre menée par un authentique Barbe Bleue. Dans une atmosphère qui rappelle La Vallée perdue, superbe film de James Clavell avec Michael Caine, le récit donne chair aux contes de notre enfance et réveille nos peurs les plus élémentaires. L’auteur alterne dans un rythme étourdissant les pièges bien réels de l’enfermement ou de la noyade, et les menaces irraisonnées de créatures engendrées par la folie des hommes, qui rotent à la face de la religion. Bizien nous rappelle qu’avant d’être neutralisées par la psychanalyse, nos phobies cavalcadaient par quatre, Guerre, Famine, Mort et Maladie, et qu’elles se nommaient Apocalypse.


La Muraille, Jean-Luc Bizien, 300 p., Le Masque.


Xavier Mauméjean






Retour au sommaire