SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No111
110
2
3
 
a
v
r
i
l
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis   P. Dagon-A. Pelosato  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 13 000 articles
  Sommaire - Interviews -  Froideval


Interview de Froideval
Par Nicolas Sumien

Dernier ajout : lundi 6 février 2006

"Froideval"

De son vrai nom François Marcela, Froideval est sans doute l’un des auteurs de BD les plus estimés dans le domaine de la Fantasy. Issu du monde du Jeu de Rôle, il a participé à son développement en devenant le fondateur du magazine Casus Belli, puis en travaillant 4 ans aux USA chez TSR, l’éditeur des Donjons & Dragons. Sa série phare, Les Chroniques de la Lune Noire, en est à son 12ème tome, sorti en juin 2005. Venu au 33ème Festival d’Angoulême à la rencontre de ses fans, c’est en dédicaçant à tour de bras qu’il a accepté de repondre à nos questions...

NS : En 2007, vous fêterez les 20 ans des Chroniques de la Lune Noire. Vos lecteurs peuvent-ils espérer quelques surprises ? Y aura-t-il des coffrets spéciaux, des collectors, des produits dérivés dédiés à l’évènement ?

F : 20 ans déjà ? Voilà qui ne nous rajeunit pas ! Pour ce qui est de la série, je peux vous affirmer qu’il y aura d’une certaine manière une grande surprise dans le prochain tome. Pour le reste, ça ne dépend pas de moi, mais de mon éditeur. Si les lecteurs veulent que sortent des albums collector, il faut qu’ils en fassent part à Dargaud...

NS : Votre nouvelle série, Anamorphose, est résolument ancrée dans la SF et le Space Opera. Est-ce la marque d’une certaine lassitude envers l’univers de l’Heroic-Fantasy ?

F : Non, du tout. D’ailleurs, j’ai déjà fait de la SF auparavant, notamment avec Fatum. Je ne crois pas à cette vision des choses qui consiste à classer les genres. Genre, sous-genre, ça ne veut rien dire du tout. Je ne pourrais pas me dire « tu vas faire de la SF aujourd’hui ! ». Les idées viennent comme elles veulent, sans catégorie. Je travaille dans tous les genres, car ils me plaisent tous.

NS : Comment élaborez-vous vos scénarios ? et comment se déroule votre collaboration avec les dessinateurs Cyril Pontet et Francard ?

F : Quelque soit le dessinateur avec lequel je travaille, nous nous rencontrons avant tout et commençons à discuter longuement de nos envies, de la tournure que doit prendre l’histoire, de la manière dont on envisage les personnages et leurs réactions...Une fois cela fait, je crayonne très rapidement de mon côté un story-board de 5 à 10 planches maximum que je fais passer au dessinateur. J’attends qu’il ait fait ses planches, on les regarde ensemble, on relève les erreurs éventuelles, les petites modifications à effectuer, il les retravaille et quand tout est enfin bien, on recommence sur un nouveau groupe de 5/10 planches, et ainsi de suite...

NS : Vous avez longtemps travaillé dans l’industrie du Jeu de Rôle, allant jusqu’à adapter les Chroniques de la Lune Noire en jeu. Aujourd’hui, avez-vous encore le temps de jouer ?

F : Oui, très fréquemment , quand j’en ai l’occasion en tout cas.

NS : Vous avez travaillé 4 ans aux USA pour l’éditeur de Donjons&Dragons. Qu’avez-vous retiré de cette longue aventure outre-atlantique ?

F : Ben, en fait, je n’ai pas vu d’énormes différences avec ce que je faisais déjà en France. Je travaillais de la même manière, mais j’étais bien mieux payé. TSR, c’était pour moi l’occasion d’avoir plus de moyens, de travaillez avec plus d’artistes, mais le fond était le même.

NS : Quelles sont vos références en BD, livres ou films ?

F : Je lis et regarde un peu de tout, c’est extrêmement compliqué pour moi de citer un titre ou un auteur qui m’a marqué plus spécialement. Quand j’étais enfant, j’ai dévoré Jules Verne, j’ai beaucoup lu les albums de Carl Barks . Mais c’est juste ce qui me revient au moment auquel je vous réponds. Disons sinon que j’ai une préférence pour toute l’école des auteurs se SF et Fantasy américains de la 1ère moitié du XXème siècle.

NS : Parmi tous vos personnages, lequel est votre « chouchou » ?

F : Là aussi, ça m’est difficile de répondre par un seul nom... Tous mes personnages sont « moi », en fait... Quand j’écris un personnage, je suis ce personnage, je le vis intérieurement, comme quand je joue... De plus, j’ai du mal à me souvenir de tous, car ça fait plus de 20 ans que je crée des univers et des personnages divers...Cela dit, si je devais choisir, je dirais peut-être le Maître Blanc, de Mens Magna, c’est celui qui m’est le plus sympathique...
NS : Quels sont vos prochains projets ?
F : Devenir « Maître du Monde » d’ici 2000 ou 3000 ans ! (rire) Plus sérieusement, tout dépend des rencontres à venir, je travaille en fonction des dessinateurs et de leurs univers propres... Sinon, concrètement, on va sortir le 2ème tome des Arcanes de la Lune Noire, intitulé « Pile ou face » dans très peu de temps, et on prépare la fin des Chroniques avec les tomes 13 et 14 qui clôtureront la saga... Après on verra, les possibilités sont multiples, je suis ouvert à tout !


Retour au sommaire