SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No112
110
2
2
 
j
u
i
l
l
e
r
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis   P. Dagon-A. Pelosato  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 13 000 articles
  Sommaire - Livres -  A - F -  Os de Lune




"Os de Lune"
de
Jonathan Carroll

Editeur :
Albin Michel (16 mars 1990)
 

"Os de Lune"
de Jonathan Carroll



+++


Cullen est une femme superbe et intelligente, que la vie effraie parfois. En épousant Danny James, un athlète doux et compréhensif, elle trouve enfin la stabilité. Jusqu’à ce que commencent les rêves. Régulièrement, Cullen se retrouve sur l’île de Rondua, à traverser ses gigantesques plaines plantées de pyramides ou encombrées de titanesques machines abandonnées. Le chien Mr Tracy la guide, et elle doit veiller sur Pepsi, l’enfant élu, le fils qu’elle n’a pas eu. Troublée, la jeune femme hésite à se confier, d’autant que les songes lui confèrent des pouvoirs. Rêve et réalité se mêlent à mesure que la quête se précise : Pepsi, aidé de sa “ mère ”, doit rassembler les os de lune tombés de l’astre et disséminés dans Rondua, afin de contrer la venue du Mal. Cullen ressent alors le besoin d’entrer en contact avec son ancien voisin, le fameux Alvin Williams, tueur à la hache.


Prétendre aimer la littérature fantastique sans jamais avoir lu Jonathan Carroll revient à se déclarer amateur de vins en ne buvant que de la piquette en bouteille plastique. Il est le plus grand, certes pas le seul, mais pas en dessous des autres. Le genre d’auteur à faire l’unanimité auprès d’écrivains aussi talentueux et dissemblables que Stephen King et James Ellroy. À travers ses romans et son recueil de nouvelles, Carroll déploie un univers structuré à la richesse incomparable, (auquel Pocket, qui publie l’ensemble dans un joyeux désordre, ne rend pas justice). Des récits à la fin nuancée se prolongeant dans d’autres romans. Comme la vie, qui n’en finit jamais de revenir sur les événements marquants. Jetez-vous sur La Morsure de l’ange, fondez sur L’Enfant arc-en-ciel et surtout, surtout, lisez Le Pays du Fou-rire (J’ai Lu), un classique qui n’a pas à rougir devant Le Magicien d’Oz.


Os de Lune, Jonathan Caroll, Pocket-Terreur, traduit par Danielle Michel-Chich, 290 p.


Xavier Mauméjean






Retour au sommaire