SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No111
110
2
3
 
a
v
r
i
l
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis   P. Dagon-A. Pelosato  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 13 000 articles
  Sommaire - Interviews -  PAUL BLAKE (STAR WARS)


Interview de PAUL BLAKE (STAR WARS)
Par GILLES DEMURGE

Dernier ajout : dimanche 8 janvier 2006

"PAUL BLAKE (STAR WARS)"

PERSONNAGE : GREEDO

Reportage : RICHARD BLIN et GHISLAINE MELOU
Interview et texte : GILLES DEMURGE

Avez-vous la collection complète de Star Wars dans votre vidéothèque ?

Oui, mais elle appartient à mes enfants. Il faut que je leur demande la permission pour leur emprunter une vidéo (rires)

Paul, quel est votre épisode préféré de Star Wars ?

L’Episode 4 qui est sorti en 1977. Logique, c’est dans « la guerre des Etoiles » que ça se passe pour Greedo.

Vous n’avez pas été le seul à interpréter ce rôle. L’actrice Maria de Aragon porte aussi le masque de Greedo dans certaines scènes. Ce n’est pas un peu frustrant pour vous ?

Non, parce que je suis présent dans les plus belles scènes. En particulier celles qui ont été tournées en Angleterre, avec Harrison Ford dans le rôle de Han Solo.

Pourquoi Georges Lucas a-t-il tourné d’autres scènes avec Maria de Aragon ?

Il s’agit d’un simple problème technique. Mon masque de Greedo n’était pas articulé, il m’était donc impossible de rendre visible des émotions par des mouvements du visage. Georges Lucas a jugé indispensable de faire articuler le masque pour le rendre plus expressif. Puis il a tourné une scène supplémentaire en Californie avec Maria de Aragon. Je n’étais pas là, mais Harrisson Ford non plus.

Greedo s’exprime dans une langue étrange et incompréhensible. C’est une langue imaginaire ?

Pas du tout, en réalité Greedo s’exprime en Quechua. C’est une langue qui est parlé en Amérique du Sud par des Indiens des Andes.

Avez-vous été étonné par le succès de Star Wars ?

Je l’ai vécu comme une énorme surprise. A l’époque, je sortais d’un rôle de trafiquant de drogue dans une série télé. En débarquant sur le plateau de « la Guerre des Etoiles », j’avais la sensation d’enchaîner avec un film comme les autres, sans plus.Mais, croyez-moi, je n’étais pas le seul dans ce cas. Au cours du tournage de l’Episode 4, personne, du moins parmi les acteurs de seconds rôles comme moi, n’aurait parié un dollar sur le déclenchement d’un tel raz-de-marée.

Quel est le souvenir le plus amusant que vous conservez du tournage de « la Guerres des Etoiles » ?

Ce fameux jour où j’ai passé une matinée entière à poursuivre Harrison Ford avec un pistolet en plastique acheté dans un magasin de jouet. C’était une répétition bien sûr.Mais tous les deux, nous nous amusions comme des gosses de huit ans. On imagine pas Harrisson Ford en train de rire comme ça. Dommage que personne n’a eu la présence d’esprit de filmer tout ça. Cela aurait pu devenir un excellent making off dans le DVD de « la Guerre des Etoiles ».

(Remerciement à Arkham Comics de Paris)


Retour au sommaire