SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No108
108
2
2
 
j
u
i
l
l
e
t
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis   PD-AP  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 13 000 articles
  Sommaire - Livres -  A - F -  Terrestrial Parade




"Terrestrial Parade"
de
Alain Dartevelle

Editeur :
Le Manuscrit (27 juillet 2001)
 

"Terrestrial Parade"
de Alain Dartevelle



++++


Dartevelle n’est pas un auteur facile et doit dérouter les lecteurs ordinaires. Pas seulement en pratiquant la confusion des genres, dans la mouvance de Philip K. Dick, mêlant en les transcendant science-fiction moderne, fantastique, policier, érotisme, burlesque et humour noir. Mais surtout en écrivant des récits sans conjecture rationnelle possible, dans une étrangeté radicale.


La première des nouvelles, Jumbo Jeffie, donne le ton des récits. L’appartenance biologique de l’être (un insecte, comme on le comprend peu à peu), n’est pas facile à définir. Il en est de même pour celui qui vit l’univers canin de Irréductible. Les uns et les autres mènent une existence étriquée, réduite aux fonctions de survie, rarement à la recherche de l’amour (Irène). Leur vie se résume aux considérations organiques et aux petites choses d’une quotidienneté médiocre. On trouvera de semblables préoccupations mesquines dans Vitrines, ou d’aussi routinières pour l’employé d’un train de l’Interferroviaire d’une planète lointaine (L’intervalle du plaisir). Les personnages sont des êtres qui se délitent, se défont, pour être reconstruits comment ? En infirmière implantée de micro-processeurs, pour devenir plus performante ? Pour se retrouver ensuite devant un écran de l’Intranet médical, réseau dont elle surveille les opérations complexes, au cours desquelles parfois on implante des filles comme elle a été implantée elle-même, pour en faire d’autres travailleuses dociles ? Jusqu’au moment où elle tombe inopinément (ou alors est-ce programmé, dans ce monde où tout est organisé) sur un site nommé Irène où elle se voit, entrant il y a quelque temps, fringante et pleine d’espoir dans cet institut ?


D’autres se défont, arrivés à l’âge de la mort, débris désireux de retrouver une autre vie à n’importe quel prix au Revival Institute : Net-Life leur redonnera une seconde naissance, narguant ainsi définitivement la mort (Ego puissance X). Leur permettra de devenir des dieux en quelque sorte. Mais dans le cas présent, quels dieux ! Ou cet aventurier, qui se bat avec énergie pour sa survie, ressentant les sentiments les plus éprouvants d’une bataille sans merci. Le monde de Dartevelle paraît être dirigé par des manipulateurs, souvent des médecins devenus rationnellement déments avec les possibilités de l’informatique et des bio-techniques. Ou, dans la longue nouvelle qui donne son nom au récit, la mise en scène des artifices des jeux du cirque.


Dartevelle, auteur d’une quarantaine de nouvelles, ainsi que de sept romans (Duplex, le dernier en date a été édité en 2000 par Naturellement) est l’une des récentes révélations du monde de l’imaginaire. Avec son mélange des genres, il élimine les clichés habituels pour les reconstruire à sa façon. Un monde perd son sens, un autre se met en place, celui des apparences, des faux-semblants, des simulacres, des illusions. Comme se le demandait Dick avec angoisse : qu’est-ce que la réalité ? Y a-t-il encore des hommes authentiques ?


Terrestrial Parade, Alain Dartevelle, recueil de nouvelles, Manuscrit. com, 2001, 134 pages


Roland Ernould






Retour au sommaire