SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No108
108
2
2
 
j
u
i
l
l
e
t
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis   PD-AP  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 13 000 articles
  Sommaire - Livres -  A - F -  Fenêtres sur l’obscur




"Fenêtres sur l’obscur"
de
Max Duperray

Editeur :
Pu Provence (1 janvier 2001)
 

"Fenêtres sur l’obscur"
de Max Duperray



+++


Après le récent et remarquable Le Fantastique dans tous ses états de Roger Bozzetto, les Publications de l’Université de Provence nous proposent ces textes, rassemblés par Max Duperray, et issus de la Société des Anglicistes du Supérieur aux congrès de Chambéry (1999) et d’Angers (2000). Textes relatifs aux rapports entre cinéma fantastique et quelques grands instants de la littérature anglo-saxonne. Ensemble de réflexions et corpus universitaire parcourant le fantastique de la Lilith de George MacDonald (1895) au Night Train de Martin Amis (1997), et traitant de l’adaptation des thèmes et motifs surnaturels à l’écran. À côté d’un article passionnant de Françoise Dupeyron-Lafay sur L’Île du Docteur Moreau de Wells, notons des interventions pénétrantes sur Nathaniel Hawthorne et The Marble Faun, sur la dystopie féminine (dont l’admirable The Word for World is Forest de U.K. LeGuin), la mise en images par Robert Enrico de La Rivière du Hibou d’Ambrose Bierce, des contributions sur L’Exorciste, un texte sur les paysages décrits dans les films d’Hitchcock (Dominique Sipière) ou l’article final sur le bien célèbre Fantasia de Walt Disney. Voilà un recueil qui intéressera tous ceux qu’interpelle l’étrange et très actuelle relation entre le fantastique visuel et littéraire, leur interaction et leur fécondité réciproque.


Fenêtres sur l’obscur, Max Duperray. Publications de l’Université de Provence. 267 p.


Bruno Peeters







Retour au sommaire