SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No108
108
2
2
 
j
u
i
l
l
e
t
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis   PD-AP  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 13 000 articles
  Sommaire - Livres -  A - F -  Les laissés-pour-compte




"Les laissés-pour-compte"
de
David Eddings

Editeur :
Fleuve noir (27 juin 2002) - Rendez-vous ailleurs
 

"Les laissés-pour-compte"
de David Eddings



++


Raphaël Taylor et Damon Flood ou l’alchimie improbable entre le jour et la nuit. L’un est un étudiant brillant doublé d’un athlète de talent, promis à une éblouissante destinée. L’autre, le rejeton révolté d’une riche famille, gâche peut-être son génie par un excès de cynisme, mais, au moins, sa vie ne manque pas de piquant. De cette étrange fascination naît une amitié qui va entraîner Raphaël vers des rives que jusque-là son éducation conservatrice ne lui avait jamais laissé envisager. Et c’est sans retenue qu’il va goûter à une vie un peu moins sage, notamment dans les bras d’Isabelle, une des tantes de Damon, peut-être aussi lascive que lui est diabolique.


Mais la dérive de Raphaël s’achève un soir. Ivre mort, il perd une jambe dans un accident de voiture. Au sortir de l’hôpital, Raphaël choisit de se terrer à Spokane, une petite ville peu reluisante où nombre d’infortunés traînent leurs guêtres, sans autres espoirs que de survivre avec les aides de l’état. De son balcon, Raphaël va étudier ce panel de perdants. Mais à son tour ne risque-t-il pas de devenir l’un des leurs ? N’est-ce pas ce que lui promettent ces détestables assistantes sociales ? Va-t-il lui aussi se laisser enfermer dans ce système d’assistanat, sans honneur ni avenir ?


Non, puisque Damon l’a retrouvé et l’a rejoint !


Mais est-ce vraiment l’affection qui attise le regard de Damon ? Est-ce vraiment l’amitié qui l’a amené à retrouver Raphaël ?


Méfiez-vous de l’estampillage Eddings. Cet inédit est une œuvre de jeunesse, une époque ancienne et heureusement révolue où le maître de la Fantasy contemporaine ne flirtait pas encore avec le fantastique, un temps chagrin où Eddings s’essayait au style réaliste. De l’auteur génial que vous aimez, vous ne retrouverez donc rien.


Ce roman, social, noir, mais poussif, ne parvient pas à tenir le lecteur en haleine. Les personnages n’intriguent pas plus qu’ils ne désespèrent. Et c’est avec un réel détachement qu’on assiste au pseudo naufrage et à la fausse résurrection de cet étudiant propret et sympathique. Le personnage de Damon, le supposé affreux vilain, n’a pas plus d’épaisseur que les autres et ne parvient pas à nous faire ressentir ne serait-ce qu’un tout petit sentiment de détestation ou de jubilation.


Alors au fil des pages, pour tromper son ennui, on se promet de ne jamais aller faire un tour à Spokane ; cette ville existe, Eddings y a longtemps vécu. On sourit, sans trop la comprendre, de cette haine qu’il semble vouer aux assistantes sociales. Et même s’il faut reconnaître qu’il dépeint avec justesse la lie sociale de son pays, rien à faire, ce n’est pas ça qu’on attend d’un roman de Eddings.


Aussi, un seul conseil, plutôt que d’acheter ce roman-ci, replongez-vous dans l’immense saga de la Belgariade, et régalez-vous une fois encore.


Les laissés-pour-compte, David Eddings, Fleuve Noir. Traduction : Isabelle Troin. 346 p.


Karine Soum-Domiczak







Retour au sommaire