SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No108
108
2
2
 
j
u
i
l
l
e
t
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis   PD-AP  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 13 000 articles
  Sommaire - Livres -  A - F -  La chanson de Régina




"La chanson de Régina"
de
David & Leigh Eddings

Editeur :
Fleuve noir (1 avril 2003) - Rendez-vous ailleurs
 

"La chanson de Régina"
de David & Leigh Eddings



03/10


Régina et Renata sont jumelles passent une vie paisible dans une petite ville de province américaine. Mais un soir, Régina est violée et assassinée. Sa sœur sombre alors dans la folie dont elle ne ressort que six mois plus tard, en reconnaissant Mark. Ami de la famille, Mark est le grand frère qui va aider Renata a renaître à la vie en suivant ses progrès. Ils viennent juste de s’installer à Seattle pour leur année d’étude quand l’horreur commence. Un tueur en série sévit, dépeçant ses victimes comme des animaux de boucherie. Y a t’il un lien entre les deux histoires ?


Ce nouveau récit du couple Eddings est un " thriller fantastique contemporain à glacer les sangs " d’après l’éditeur. Si le récit est contemporain, le fantastique occupe en tout dix lignes du récit (page 308 !) et n’est en rien nécessaire à l’aventure. Mais surtout, il n’y a aucun suspens, les protagonistes ne sont jamais en danger, le tueur en série ne fait peur à personne, on se demande bien où est le thriller.


Quant au lecteur, il est glacé d’ennui, car après 170 pages d’une interminable introduction, Mark fait le seul rapprochement possible que tout lecteur moyen aura fait au bout de dix minutes. Enfin, les personnages de l’histoire, tous étudiants de troisième cycle, laissent une impression de faiblesse intellectuelle et de superficialité effarante. Espérons que les Eddings n’offrent là qu’une caricature du monde étudiant américain.


La chanson de Régina n’est qu’une longue illustration du problème de la folie, sans réel intérêt pour le lecteur. On est très loin du plaisir de la Belgariade.


La chanson de Régina, David & Leigh Eddings, Éditions Fleuve Noir, 415 p., trad. de l’anglais par Isabelle TROIN


Christophe Del Rosario






Retour au sommaire