SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No107
107
E
n
 
K
i
o
s
q
u
e
s
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 13 000 articles
  Sommaire - Sciences -  Pluton a-t-elle trois lunes ?

Article précédent :
L’imaginaire du futur au tournant du millénaire

Pluton a-t-elle trois lunes ?

Article suivant :
Grand concours de prédictions


La lointaine Pluton n’aurait pas une seule lune, Charon, mais trois. Grâce à des images prises par le télescope spatial Hubble, une équipe d’astrophysiciens a repéré la présence de deux autres astres qui semblent tourner en orbite autour de Pluton. Depuis la découverte de Charon en 1978, aucun autre satellite n’avait été observé autour de la 9ème planète du système solaire, située au-delà de Neptune, dans la région de la ceinture de Kuiper.

Les deux lunes, provisoirement appelées S/2005 P1 et S/2005 P2, ont d’abord été découvertes sur des clichés pris par Hubble en mai dernier. Leur présence a ensuite été confirmée sur des images plus anciennes, datant de 2002. D’après les premières données, il s’agit de petites lunes : leur diamètre mesurerait entre 64 et 200 km, contre 1170 km pour Charon et 2270 km pour Pluton. Elles tourneraient en orbite entre 45.000 et 65.000 km de leur planète.

D’autres observations seront nécessaires pour confirmer qu’il s’agit bien de satellites naturels de Pluton et préciser la nature de leur orbite. Si cette orbite est circulaire, cela accréditera l’hypothèse d’une formation simultanée à celle de Charon, au cours d’une collision. S’il s’agit de deux objets issus de la ceinture de Kuiper et capturés par Pluton, ils ont plus de chances d’avoir une orbite excentrique.

Pluton se trouve pour l’instant de l’autre côté du Soleil par rapport à la Terre, ce qui est défavorable aux observations. Il faudra donc attendre février prochain pour que les télescopes spatiaux ou terrestres puissent de nouveau braquer leurs yeux vers la lointaine Pluton. Si l’existence des deux nouvelles lunes est confirmée, l’Union astronomique internationale pourra leur attribuer des noms définitifs.

Recueilli par Alain Pelosato
D’après Sciences et avenir




Retour au sommaire des infos Sciences
S'inscrire à infosfmag
Adresse du service :fr.groups.yahoo.com