SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No108
108
2
2
 
j
u
i
l
l
e
t
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis   PD-AP  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 13 000 articles
  Sommaire - Livres -  A - F -  Black Flag




"Black Flag"
de
Valerio Evangelisti

Editeur :
Rivages (15 avril 2003)
 

"Black Flag"
de Valerio Evangelisti



10/10


Ce Valerio a un sacré talent !


On entre dans cette histoire pourtant terriblement atroce et on n’en sort plus. L’équipée sauvage de francs-tireurs sudistes lors de la guerre civile aux USA est le cadre d’une nouvelle destinée pour l’espèce humaine. Une destinée complètement schizophrénique.


La culture de Valerio, son travail de recherche alimentent son imagination. Il n’oublie pas les détails de la vie quotidienne qui nourrissent l’horreur qui atteint le lecteur au fond de lui-même, car elle est mise en scène par l’imagination de l’écrivain dans l’Histoire même.


Toutes les guerres accompagnent l’horreur et particulièrement les guerres civiles. Valerio extrapole la sauvagerie et la cruauté, il amplifie celle qui existe dans notre monde. Cette horreur fécondera le futur et une scène prodigieuse rend un hommage à la nouvelle d’Edgar Allan Poe Le Système du docteur Goudron et du professeur Plume. Dommage que l’arrivée du docteur Kurada fût invraisemblable...


Ensuite, il y a l’idéologie. Valerio défend plusieurs thèses, dont celle du choix qu’il fait de la meute (donc du social, de la vie en société) contre le vieux loup solitaire. Mais là n’est pas l’essentiel. Il développe la thèse que la création, après la guerre civile, de la nation des États-Unis d’Amérique est le point de départ d’une terrible décadence de l’humanité et de sa perte inéluctable au bénéfice d’une espèce cruelle et schizophrène : le loup-garou et ses dégénérés !


Voilà une fois de plus un écrivain qui sait faire preuve d’une sacrée imagination...


(Il faut noter la convergence d’idée entre ce magnifique livre et le film "Dog soldiers de Neil Marshall (2002)")


Black Flag ; Valerio Evangelisti ; Rivages/Fantasy ; traduit de l’italien par Jacques Barberi ; 171 pages.


Alain Pelosato






Retour au sommaire