SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No108
108
2
2
 
j
u
i
l
l
e
t
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis   PD-AP  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 13 000 articles
  Sommaire - Films -  M - R -  Noces funèbres


"Noces funèbres" de Tim Burton

Corpse Bride est attendu comme le l’oeuvre de coeur de Tim Burton. En effet, si l’histoire a tout pour plaire, ce petit long-métrage d’une heure et quelque reste un travail esthétique somptueux mais un conte gothique pour adulte un peu faible.

Le doublage (en VOST, bien sûr) est excellent, est si les acteurs ne sont pas à l’écran, leur qualité d’interprétation les fait reconnaître. On notera Joanna Lumley (Purdey dans The Avengers ou Patsy dans Absolutly Fabulous), Tracey Ullman, Richard E. Grant, Emily Watson, Christopher Lee et bien sûr Johnny Depp et Helena Bonham-Carter.

L’animation est si bien faîte que l’on doute souvent que cela soit un montage image par image. Les poupées sont construites avec une armature d’acier recouverte de silicone. Elles sont si expressives qu’il arrive aussi qu’on oublie qu’il ne s’agit pas d’acteurs de chair et d’os !

Pourtant, on s’ennuie un peu. Le public se rue aux projections et ne peux qu’apprécier le travail et l’onirisme du metteur en scène. Mais on doit reconnaître que le format "comédie musicale" est ici indigeste. Si Charlie et la Chocolaterie supportait les coupures fantasques de Deep Roy, ici, c’est moins harmonieux est donc, plus barbant.

A noter, les os n’ont pas de couleurs puisqu’un quartet de jazz à la mode de la Nouvelle Orléans y joue sa musique, et on l’identifie immédiatement. De plus un petit Français nommé General Bonesapart est interprété par Deep Roy le Oompa Loompa de Charlie et la Chocolaterie.



Retour au sommaire