SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No111
110
2
3
 
a
v
r
i
l
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis   P. Dagon-A. Pelosato  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 13 000 articles
  Sommaire - DVD -  S à Z -  Trouble


"Trouble"
de Harry Cleven
 

Avec Benoit Magimel, Natacha régnier, Olivier Gourmet
FPE Vidéo

Depuis sa création, et comme n’importe quel autre festival (même Cannes, si, si, il y eut des Palmes d’Or assez consternantes au vu du film récompensé...), Gerardmer a couronné des bons films, des chefs-d’œuvre (« Bride with white hair », « Heavenly creatures », « 2 sœurs », « Dark water ») et de mauvais films, voir très mauvais. Le Pompon d’Or revient à « Thomas est amoureux », et juste après, on trouve dans cette catégorie « Le loup-garou de Paris », « Fausto 5.0 » et en 2005 « Trouble ». Sachant qu’à coté, il y avait « Saw » et « Calvaire ». Ce dernier partage avec « Trouble » sa nationalité belge. Mais si « Calvaire » gêna bien des gens très bonne conscience (et qui donc n’ont pas compris le but du film de Fabrice Du Weiz), « trouble » fut là pour les rassurer. Et si son réalisateur Harry Cleven n’arrêta pas de confirmer que ce n’était pas sa faute si son film eut le Grand Prix, cela n’en enlève en rien sa médiocrité.
Apprenant le décès de sa mère naturelle, Matyas découvre par la même occasion qu’il a un jumeau, Thomas. Très vite, il va deviner en ce double des troubles qui vont mettre en danger sa famille et lui-même.
Bon, on ne va pas rentrer dans les détails, ça ne sert à rien. Faisant fi des œuvres passées sur le sujet de la gémellité, dominé par le chef-d’œuvre incontestable qu’est « Faux semblants » de David Cronenberg, Cleven nous livre un suspense psychologique à deux balles avec lourd secret d’enfance traumatisant qu’il nous révèle à coups d’indices et de flashs-back consternant de nullité (aaaahhh, la lumière rouge sang sur le rasoir !). Non content de saborder déjà une partie de son histoire, il persiste en ridiculisant les relations entre jumeaux (allez hop, une petite soirée entre jumeaux et tout est dit !), en expédiant en deux coups de cuillère à pot les relations de Matyas et de son fils qui s’éloigne de ce père à priori indigne (qu’il connaît pourtant depuis des années mais qu’une dérouillée sur sa mère suffit à tout revoir, sans se poser de questions sur ses protestations d’innocence !), et en dévoilant progressivement le jeu machiavélique de Thomas (absurde quand on connaît son secret !). Tout cela filmé comme un bon téléfilm d’été de TF1 ou France 2, avec ce qu’il faut de révélations pour que toute personne criant au scandale à « Calvaire » encense ce thriller pompeux qui veut se référencer à Hitchcock en plus ! Là, faut vraiment arrêter le délire et replacer ce film dans son juste créneau : celui des nanars sérieux et un tantinet prétentieux. Tout cela après quand même une seconde vision pour vérifier que le premier avis ne découlait pas d’un coup de colère envers l’injustice d’un palmarès si consensuel. Que nenni, « Trouble » conserve ses défauts, accentués par cette nouvelle vision en plus. Seul Benoit Magimel tire son épingle du jeu, mais en tout cas ni le film, ni les bonus de cette édition DVD où pas mal d’intervenants n’arrêtant pas de citer l’excellence du script, ne réévalueront « Trouble ». Le film étant ce qu’il est, tout making-of et autre scène clef disséquée (en l’occurrence, le duel à main nues Matyas-Thomas) ne changeront quoi que ce soit. Au contraire, par moments, cela a tendance à enfoncer encore plus le clou quant au ratage total du film.

Stéphane THIELLEMENT

Note : film : 0/10 DVD : 4/10 (copie excellente, format cinéma 2.35, image vidéo 16/9ème anamorphique). Bonus (vf) : making-of du film ; effets spéciaux ; scène détaillée du combat final ; bande-annonce.



Retour au sommaire