SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No108
108
2
2
 
j
u
i
l
l
e
t
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis   PD-AP  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 13 000 articles
  Sommaire - Sciences -  D’où provient le méthane de Titan ?

Article précédent :
Nouvelle "Mission to Mars"

D’où provient le méthane de Titan ?

Article suivant :
Trous noirs planqués


Titan est la plus grosse lune de Saturne qui en possède près d’une cinquantaine. Sa taille en fait même le deuxième satellite du système solaire après Ganymède qui tourne autour de Jupiter. Titan possède une atmosphère composée essentiellement d’azote (N2) et de méthane (CH4). A peu de choses près, la Terre primitive devait avoir une couche gazeuse similaire, l’analyse de Titan pourrait ainsi fournir des indices sur la manière dont la vie a pu se développer sur notre planète.

La grande question qu’aimerait résoudre les scientifiques est celle de l’origine du méthane. La présence de ce gaz en grande quantité (environ 10%) ne peut s’expliquer que par l’existence d’une source approvisionnant l’atmosphère. En effet, le CH4 est progressivement détruit dans l’atmosphère de Titan sous l’effet du rayonnement solaire. Sa persistance autour de la lune ne peut se comprendre que par un renouvellement régulier.
Les scientifiques pensaient donc pouvoir expliquer la présence du méthane par l’existence de réserves de méthane ou d’éthane liquide à la surface, sous forme de mers ou d’océans, ou dans le sous-sol de Titan. Malheureusement, cette séduisante hypothèse ne trouve pas de confirmation. Ni la sonde Cassini, ni les observations réalisées à partir du télescope hawaïen Keck II en 2003 et 2004 n’ont permis d’apercevoir la moindre goutte de liquide. Une seule photo de Cassini (une petite tache noire au pôle sud) laisse planer un petit espoir.
En tout cas, il n’y a pas de vastes étendues de gaz liquide. L’autre hypothèse qui permettrait d’expliquer l’abondance du méthane serait le volcanisme, une formation géologique ressemblant à un volcan a d’ailleurs été observée en 2004. Le mystère demeure tout de même et les experts attendent de nouvelles données de la sonde Cassini, en mission autour de Saturne jusqu’en 2008.

Recueilli par Lain Pelosato
D’après sciences et avenir




Retour au sommaire des infos Sciences
S'inscrire à infosfmag
Adresse du service :fr.groups.yahoo.com