SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No109
109
2
 
n
o
v
e
m
b
r
e
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis   P. Dagon-A. Pelosato  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 13 000 articles
  Sommaire - Films -  M - R -  Ma sorcière bien aimée (Bewitched)


"Ma sorcière bien aimée (Bewitched)" de Nora Ephron

 

Sortie en France 21 septembre 2005

avec Nicole Kidman, Will Ferrell (2004)

Qui ne connaît pas ou n’a pas entendu parler du célèbre sitcom des années 60’ « Ma sorcière bien aimée » où Elizabeth Montgomery tenait le rôle de Samantha une jolie sorcière qui tournait le dos à ses origines pour épouser un mortel qu’elle aidait de ses pouvoirs en tortillant de manière amusante son joli nez ? ....

Le nouveau film « Bewitched » n’en est pas un remake mais c’est une réimagination totale où la série des années 60’ y tient une place à part entière. Nous en voyons même des extraits. Vraiment un bel hommage rendu à cette série et à Elizabeth Montgomery.

Dans ce fil amusant Jack Wyatt (Will Farrell) est une star de cinéma dont la carrière est en chute libre : son dernier film a été un total fiasco et sa récente sortie en dvd une véritable catastrophe, c’est pourquoi il décide de laisser tomber le grand écran pour la télévision et tourne plus particulièrement ses regards vers le projet qui devrait faire revivre la série « Ma sorcière bien aimée » une série culte des années 60’. Il lui faut le rôle principal, il sera Darrin le mari de Samantha ! C’est ainsi qu’après des tractations époustouflantes avec la Direction et son agent au cours desquelles il exige 3 caravanes, un énorme gâteau d’anniversaire tous les mercredi et bien d’autres prétentions encore, il obtient le rôle et pesant de tout son statut de star sur le directeur de casting il exige une parfaite inconnue pour le rôle de Samantha..

Mais, une parfaite inconnue ayant une façon bien à elle de tortiller son petit nez n’est pas aussi facile à trouver que cela et les auditions s’éternisent. C’est alors qu’il rencontre Isabel (Nicole Kidman) au « Book Soup » sur Sunset Boulevard et la surprend bougeant son nez de manière amusante.

Certain d’avoir trouvé la bonne personne Jack va insister pour qu’elle soit engagée ce qui, bien sur, n’est pas sans intérêt pour lui car :
1) elle est complètement inconnue donc c’est lui qui récoltera toute l’attention (d’ailleurs il s’arrangera pour qu’elle n’ait aucun ligne à dire et n’ouvre donc pas la bouche)
2) Elle tortille son nez de manière parfaite
3) Il va tomber amoureux d’elle

Ce qu’il ne sait pas c’est qu’Isabel est vraiment une délicieuse et réelle sorcière qui a décidé de laisser son balai au placard pour vivre une vie normale et trouver un garçon qui ne l’aimera que pour elle même sans que la magie intervienne dans cette affaire. Bien sur son père (le merveilleux Michael Caine) l’a avertie que c’était impossible mais elle ne l’a pas cru et va se retrouver malgré tout à utiliser sa magie (en prétendant à chaque fois que c’est la dernière !) : C’est bien tentant, pour payer ses achats dans un grand magasin, d’utiliser des cartes de tarot en guise de carte bleue (Ah ! si nous pouvions en faire autant ! !)

Le film a été dirigé par Nora Ephron (Sleepless in Seattle) et écrit par elle même et sa sœur Délia et bien sur il y a un tas de scènes rafraîchissantes et gentilles mais, hélas, ce ne sont que des scènes mises bout à bout sans véritable trame et ici le manque d’un excellent et élaboré scénario se fait durement sentir.

Nicole Kidman est absolument délicieuse en Isabel Bigelow. Elle apparaît ici fraîche, drôle et rafraîchissante de légèreté tout en étant pleine d’une « cosmique » énergie et l’hilarant Will Farrell en égocentrique complètement fou amoureux .... de lui même vaut le détour mais que font ils ensemble ? aucun atome crochu entre ces deux grands acteurs qui pris séparément son extrêmement bons mais qui dès qu’ils son ensemble ne véhiculent aucune émotion. On ne croit pas à leur histoire d’amour.

Par contre les second rôle sont extrêmement étoffés et l’histoire secondaire entre Shirley Mc Laine en Endora et Michael Caine est autrement plus intéressante mais encore une fois par manque de scénario leur aventure n’est pas résolue et l’on ne sait pas ce qui leur arrive : Ils disparaissent tout simplement du film sans aucune explication.

Au final c’est un film de l’été où l’on n’a pas à engager sa matière grise et où vous n’avez pas non plus à être fan de la série originale pour rire. Il est amusant à regarder et aussi à entendre car la plupart des chansons et musiques traitant de sorcellerie sont présentes et elles nous entraînent en dansant à travers un scintillant Los Angeles tel que vous ne l’avez jamais vu dans aucun autre film : dommage que les 30 dernières minutes soient aussi lentes et dommage aussi que le scénario soit si faible.

Andrée Cormier



Retour au sommaire