SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No111
110
2
3
 
a
v
r
i
l
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis   P. Dagon-A. Pelosato  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 13 000 articles
  Sommaire - Films -  S - Z -  Sahara


"Sahara" de Breck Eisner

 

Date de sortie en France : 01 Juin 2005

Avec Matthew McConaughey, Penélope Cruz, Steve Zahn

Film américain. Durée : 2h 7min. Année de production : 2003

1865, un cuirassé confédéré quitte le port de Richmond (Virginie) sous une pluie de feu et de grenailles... son nom : Le "Texas" et à son bord un trésor en pièces d’or...

Plus personne n’entendra jamais plus parler du "Texas" et de son équipage qui disparaissent corps et biens dans l’Atlantique....

Pas moins de 4 écrivains se sont penchés sur ce scénario tiré d’une des nouvelles tout droit sortie de l’imagination de Clive Cussler à qui nous devons le flop que fut « Renflouez le Titanic », celui ci nous emmène tout droit - et de nos jours -, en plein désert du Sahara à la suite de Dirk Pitt (Matthew Mc Conaughey), Ingénieur de la Marine travaillant pour l’Amiral Sandecker (William H. Macy) créateur de la célèbre Agence NUMA qui parcourt le Monde à la recherche des plus fabuleux trésors et histoires de naufrage.

Complètement obsédé par sa théorie selon laquelle le cuirassé disparu 150 ans auparavant aurait pu d’une quelconque manière traverser l’Atlantique, se retrouver en Afrique dans le fleuve "Niger" pour finalement être enterré quelque part sous les sables du Sahara, il réussit à convaincre l’amiral et obtient la permission d’enquêter brièvement (72 heures) le long du fleuve, accompagné bien sur de son alter ego, l’amusant et infatigable Al Giordino (Steve Zahn) dont il use et abuse : la division du travail entre ces 2 inséparables pouvant se résumer en cette courte phrase lancée par Al : "I’ll find the bomb, you get the girl !" (succinctement : "je m’occupe de la bombe et tu t’occupes de la fille !")....

Durant ce temps le WHO (Organisation Mondiale de la Santé), en la personne de Eva Rojas (Pénélope Cruz) vient de découvrir qu’une mystérieuse et terrible épidémie faisait des ravages à travers l’Afrique. Bien décidée à en trouver la source avant qu’elle ne se répande sur tout le continent Africain et menace le Monde entier, elle part pour le Mali où les premiers cas sont apparus.

Alors qu’elle a toute l’armée Malienne à ses trousses, le destin d’Eva va croiser celui de Dirk et nous partirons pour une folle aventure avec une quantité de twists et d’humour..

Et c’est ainsi que nous retrouvons le nouveau vilain - favori des Américains - en la personne de Lambert Wilson dans le rôle de Yves Massarde, un industriel plus que douteux qui, avec l’aide du Général Kazim (Lenny James) a installé en plein désert une immense usine de traitement de déchets radioactifs dont les toxines se déversent dans la rivière - seule ressource alimentant en eau le pays tout entier... Ils savent qu’ils sont à l’origine de la contamination mais peu leur importe car comme le dit si bien Kazim : « Tout le monde se fout de l’Afrique et des Africains » et il y a tellement d’argent à gagner.... Ce que nous prouvera bien la réaction de l’Ambassadeur Américain qui, bien que mis au courant, ne lèvera pas le petit doigt tant qu’il n’est pas certain que les Etats Unis sont menacés.

Petite ombre au tableau : Il est dommage de voir le talentueux Lambert Wilson uniquement cantonné dans des rôles de méchants, FRANÇAIS de surcroît, mais il est vrai qu’actuellement l’Amérique règle ses soi-disant comptes par films interposés et les vilains sont ou Français ou Coréens : comme au temps de la guerre froide où les vilains étaient toujours d’horribles communistes Russes.....

[A noter que Lambert Wilson en 1983 joua dans un film déjà intitulé SAHARA dans lequel il donnait la réplique à Brooke Shields].

Dirigé par Breck Eisner (disparition) dans un style rapide et solide on ne peut que louer son efficacité : Ici pas de temps morts et le fait qu’il soit le fils du puissant Michael Eisner - l’ancien Président de Disney - n’entache en rien son travail qu’il réussit ici d’une manière splendide. Ce SAHARA là est simple mais merveilleusement bien fait.

C’est de l’évasion à l’état pur, un mélange d’Indiana Jones, de Laurence d’Arabie avec une pointe de 007 (sans les gadgets).... C’est entièrement de la fiction, de l’imagination fantaisiste mais c’est si bien fait que je ne peux que le recommander à tous ceux qui veulent vivre une grande aventure. Il nous montre tout ce qui est concevable dans un film de cette catégorie avec ses poursuites, ses batailles, ses explosions et ... de l’action, encore de l’action et toujours de l’action...

Tous les moyens de locomotion sont là des vedettes fluviales à l’avion en passant par l’hélicoptère, le train, le tank, la voiture et même la course de chameaux et la charge de cavalerie.... Vous aurez même droit à la traversée du désert sur une planche à voile improvisée : un régal ! c’est vraiment un retour au genre d’histoire que l’on adorait en des temps plus innocents et tranquilles !

Pour vous Messieurs, Pénélope Cruz est charmante et même lorsque vous la verrez sauter d’un chameau pour s’accrocher au wagon d’un train roulant à pleine vitesse, elle reste ravissante...

Et pour vous Mesdames, durant les 127 minutes que dure le film vous serez capturées et entraînées par un athlétique Matthew Mc Conaughey débordant de charme, de séduction, de bravoure et romantique à souhait ! Il a vraiment trouvé là LE rôle à sa mesure.

N’oublions pas Lambert Wilson et son élégante désinvolture ou William H. Macy et Steve Zahn dont le talent, comme à l’accoutumée éclate au grand jour et bien sur tous les seconds rôles qui, sans conteste, ont été choisi avec discernement par Anne Mc Carthy et Nina Gold.

Et.... La petite cerise sur le gâteau c’est que Pitt se fait aider par des amis musulmans et plus particulièrement par Oshodi (Clint Dyer), le chef et fier rebelle de la nation Touareg qui viendra avec toute sa tribu les sauver au moment où leur situation est devenue intenable et désespérée : C’est un choix qui va complètement à l’encontre des préjugés de notre époque.

Tourné en location au Maroc et en Espagne nous devons les magnifiques paysages, rivières, fleuves et collines au talent du Directeur de la photo Seamus McGarvey (Enigma) .

Pour la petite histoire il est intéressant de savoir que l’écrivain Clive Cussler a investi l’argent rapporté par la vente de ses livres dans sa propre Compagnie Maritime et que nous lui devons la très récente découverte de l’épave du « Carpathia » dont la fatale destinée l’a fait surnommer « la petite sœur du Titanic » .

Au final : Un film où l’on ne se creuse pas la cervelle mais tellement divertissant !

Andrée Cormier



Retour au sommaire