SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No108
108
2
2
 
j
u
i
l
l
e
t
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis   PD-AP  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 13 000 articles
  Sommaire - Films -  A - F -  Baby-Sittor (The Pacifier)


"Baby-Sittor (The Pacifier)" de Adam Shankman

 

Date de sortie : 15 Juin 2005

Avec Vin Diesel, Brittany Snow, Brad Garrett

Comme Schwarzy l’a fait avant lui avec « Un flic à la maternelle », Vin Diesel après tous les films d’action et d’aventure plus époustouflants les uns que les autres auxquels nous sommes habitués, a décidé de faire une pause et s’est tourné vers les studios Disney et leurs cibles : les enfants.... et c’est à du pur Disney que l’on est convié.

Ne vous méprenez pas, j’aime le charismatique Vin Diesel, j’ai aimé « XXX », « Pitch Black » et adoré « Les Chroniques de Riddick » et « A man Apart » mais ce dernier cru « The Pacifier » relève du domaine de l’infantilisme.

Il n’y a aucun doute, Vin Diesel est meilleur que le matériel proposé... mais - même s’il essaie - il ne peut se hisser au-dessus de la puérilité d’un scénario écrit par Thomas Lennon et Robert Ben Garant (Et oui, ils étaient 2 pour nous concocter cela....) :

Vin Diesel joue Shane Wolfe, un gars des Commandos de la Marine (Navy Seal) et dès le début du film nous le voyons avec 3 autres plongeurs descendre en flammes un hélicoptère, se débarrasser (en scooter de mer) de 4 tueurs, faire exploser un bateau et sauver Plummer (Tate Donovan), un expert en système de sécurité américain qui a été kidnappé par des Serbes qui veulent s’octroyer sa toute nouvelle invention « GHOST ».
Au cours de cette mission, Plummer sera tué et Shane grièvement blessé....

Entre parenthèse, les terroristes serbes se seraient évités bien des tracas s’ils avaient tout simplement tapé sur la mallette les initiales des prénoms des enfants de l’expert : A pleurer !

.....Aussitôt rétabli, Shane reprend du service et est envoyé en mission secrète : Il doit protéger et materner les 5 enfants et... le canard (oui, vous avez bien lu, le canard ! !) de Plummer pendant que leur mère, Julia (Faith Ford) accompagnée du Chef de Shane, le Capitaine Bill Fawcett (Chris Potter), part pour ouvrir le coffre que son mari avait dans une banque Suisse. Supposée être absente pour 2 ou 3 jours c’est une semaine puis une autre qui s’écoulent ceci pour laisser Wolfe en charge de la maisonnée.

Devenu leur protecteur, Shane se dit que c’est le moment rêvé pour imposer un peu de discipline à ce joli petit monde qui n’en fait qu’a sa tête..... S’ensuivront un certain nombres de scènes amusantes mais rien de bien particulier à découvrir car toutes les séquences qui pourraient nous faire rire sont déjà dans la bande-annonce. Dommage que le film ne prenne jamais de la vitesse car nous savons dès le départ que Vin Diesel fera la grosse voix pour finalement aimer les gamins et s’investir complètement.

La séquence la plus émouvante et drôle : l’histoire d’elfes et de gnomes que ce « dur à cuire » essaie de raconter à la benjamine pour l’endormir

Uniquement faite pour nous montrer un « big » et rude gaillard changeant des couches ou enseignant les arts martiaux à un groupe de gamines, et comment un militaire pur et dur peut devenir un « papa poule », cette comédie de Disney dirigée par Adam Shankman ne nous apporte absolument rien et ni le charme et la vitalité de Vin diesel, ni Brad Garret en sadique assistant du proviseur ou encore Lauren Graham en Proviseur du Lycée (et ex Navy Seal : Et oui le monde est petit !) qui tombe amoureuse de Wolfe et l’aidera, ne peuvent sauver quoi que ce soit....

C’est un film destiné aux enfants, chaque séquence est prévisible, ici pas de drogue, pas d’alcool c’est un film à regarder en famille et nos bambins vont rire et aimer la folle scène du match avec l’assistant du Proviseur, et les poursuites en voitures de ce bourru « Pacifier » alors que ne ferait on pas comme effort pour leur faire plaisir non ? Nous avons bien supporté les Pokemon...

Vin a du talent, il suffit de regarder le soldat de « Il faut sauver le soldat Ryan », le menaçant ex-prisonnier de « Pitch Black » et des « Chroniques de Riddick » ou encore l’agent de change de « Boiler Room » pour éprouver du plaisir mais dans « The Pacifier » il n’y a aucun plaisir juste de la déception et de l’ennui. En fait, ce film ne restera dans les annales que par le fait qu’il est la toute première comédie familiale où les nord-coréens sont présentés comme les vilains.... Aussi jetons un voile sur ce passage amusant dans la carrière de Vin Diesel car j’attends avec impatience, maintenant, de le voir dans « Find me Guilty » de Lumet et, bien sur dans la peau du conquérant « Hannibal »

Un conseil : Si vous n’avez pas d’enfants attendez la sortie de « The Pacifier » en vidéo, c’est amplement suffisant !

Andrée Cormier



Retour au sommaire