SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No116
110
9
 
a
o
û
t
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis   P. Dagon-A. Pelosato  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 16 000 articles
  Sommaire - DVD -  G - L -  L’armée des morts - Edition Collector
LIVRES-SF-FANTASTIQUE
Voir 89 livres sur le cinéma, romans, études, histoire, sociologie...
"L’armée des morts - Edition Collector"
de Zack Snyder
 

Avec Ving Rhames, Sarah Polley, Jake Weber
Metropolitan Vidéo

Quand on annonça le remake de Massacre à la tronçonneuse, tout le monde s’attendait au pire. Résultat : le film de Marcus Niespel est un des plus barrés jamais faits, et ne fait absolument jamais honte à son modèle. Certaines séquences le dépassant même. On continue avec Dawn of the dead (Zombie en vf) de Romero, pareil on s’attend à la catastrophe après avoir hurlé qu’on ne touchait pas aux classiques voir aux chefs d’œuvre, ce qui parfois est vrai, mais qui une fois de plus, la seconde en moins d’un an, s’avère faux : L’armée des morts (très bonne idée de ne pas reprendre le titre du film de Romero) est un remarquable shocker horrifique. Mieux que celui de Romero ? Là, chacun son opinion. Personnellement, de sa trilogie (en attendant un quatrième volet, Land of the dead, prévu chez nous cet automne, et dont on se demande à quoi il va ressembler après ces 2 films qui ont réactualisé le film de zombies que sont 28 jours plus tard et surtout L’armée des morts), je préfère La nuit des morts-vivants de Tom Savini, le remake donc ; j’aime moyennement Zombie ; et j’adore Day of the dead qui est le plus réussi à ce jour. Voilà. Passons à L’armée des morts. S’éloignant quand même du postulat critique sociale de Romero, le film de Snyder s’attache à la survie d’un groupe de personnages dans un supermarché qui pour eux devient un Eden avant qu’ils ne se rendent compte que même dans cet environnement, rien n’empêchera l’extinction de l’humanité suite à cet abominable phénomène qui transforme les gens en cannibales et par la suite morts-vivants. L’épidémie prend trop d’ampleur, ils mourront plus tôt que tard, tous. Et une scène se révèle très révélatrice de ce constat, celle de la naissance du bébé monstre. Ce qui nous amène, pour ne pas revenir sur les diverses critiques du film déjà publiées sur notre site, à cette édition Collector digne de ce nom quand à sa version director’s cut. Elle rajoute pas mal d ‘effets gores dont cette séquence de la naissance se terminant par un gros plan sur les yeux malades du bébé suivi par le plan du canon du revolver sur sa tête (dans la version cinéma, le coup de feu suivait la fugitive vision du bébé). Où est l’espoir après ça ? D’autres plans gores se découvrent, ainsi qu’une scène au début où une jeune fille nue poursuivie par les zombies traverse devant la voiture de Sarah. Par contre, on se demande alors quel est l’intérêt de présenter sur l’autre disque la version cinéma du film. Dans ce cas-là, difficile de la revoir après l’intégrale. Maintenant les bonus : on peut largement oublier certains présents sur le disque 1 comme ce ridicule « flash spécial » qui est une extension du fléau vu par le biais d’un journal télévisé. Absurde et aussi très mal joué. Dans le même genre, « la cassette d’Andy » nous montre vu de l’intérieur de son magasin comment Andy, le sniper isolé en face du supermarché, a organisé sa résistance : pesant, ennuyeux, sans intérêt. Seul le making of, certes promotionnel, mérite enfin le coup d’œil, surtout quand il nous est expliqué que la gamine zombie du prologue ne vit jamais son reflet dans la glace une fois maquillée pour ne pas rater son « jeu d’actrice » ! Les plus intéressants se retrouvent donc sur le disque 2 qui reprend le commentaire audio du 1er disque (très riche en détails et anecdotes, vivant quoi !) et là, c’est du pur plaisir : vous apprendrez comment les explosions crâniennes furent orchestrées (pas de numérique, du bon vieil effet spécial !), 9 scènes coupées sont présentées et certaines méritaient pourtant d’être gardées : ce ne sont pas les effets gores, mais des détails enrichissants encore plus certains personnages (ce qui dans la version qu’on connaît, est déjà bien traité, et constituant une des principales qualités de L’armée des morts). Et il reste aussi une interview exclusive de 2 des principaux acteurs qui font un bilan positif de ce film par rapport à la grande majorité des films du genre actuels. Avec tout ça, cette édition DVD de L’armée des morts mérite très bien son appellation Collector, à la grande joie du fan de ce film dont on ne pensait pas un seul moment dire qu’il serait aussi performant. A mettre en très bonne place dans la DVDthèque section films d’horreur !

Stéphane Thiellement

Note : film : 10/10 DVD : 8/10 (copie excellente, format cinéma 2.35, image vidéo 16/9ème compatible 4/3, vostf)
Bonus (vostf) : disque 1 : making of ; commentaire audio du réalisateur et du producteur ; 2 « faux reportages ; bandes-annonces.
Disque 2 : même commentaire audio que le disque 1 ; 20 mn sur les effets spéciaux ; 9 scènes coupées avec commentaire optionnel du réalisateur ; interview exclusive de Jake Weber et Ty Burrell ; bande-annonce de Zombie de G.A. Romero.



Retour au sommaire