SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No108
108
2
2
 
j
u
i
l
l
e
t
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis   PD-AP  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 13 000 articles
  Sommaire - Livres -  A - F -  L’araignée rouge




"L’araignée rouge"
de
Delphi Fabrice

Editeur :
Terre de Brume
 

"L’araignée rouge"
de Delphi Fabrice



8,5/10

Grâce à l’excellente initiative de la maison d’édition Terre de Brume, nous pouvons enfin lire ce roman paru en 1903 et jamais réédité depuis. Sans être le chef d’œuvre d’une époque, il nous permet de mieux appréhender ce que l’on appelle la littérature « fin de siècle », ici représentée par le genre fantastique très prisé à l’époque. Ce roman est irrigué par tous de grands écrivains du 19ème siècle : que ce soit le fantastique de Maupassant, le spleen baudelairien ou la folie nervalienne, Delphi Fabrice opère une sorte de synthèse brillante pour venir se placer au niveau d’autres auteurs dits décadents comme son ami Jean Lorrain.
Fabrice imagine un personnage de dandy parisien, Andhré Mordann, perclus d’ennui, de débauche et de plaisirs interdits. Victime d’hallucinations, Mordann tient un journal intime qui permet au lecteur de suivre au jour le jour les progrès de sa folie : pris d’hallucinations, il multiplie les expédients pour échapper à son « Fantôme ». Il est bientôt assailli de visions arachnéennes qui l’emmèneront jusqu’à la mort.
Grâce au travail érudit de l’éditeur, on peut lire une préface très éclairante sur la vie et l’œuvre de cet auteur mineur tombé dans l’oubli de l’histoire littéraire, ainsi que la pièce de théâtre du même auteur qui précéda le roman. Tous ceux qui s’intéressent à la littérature décadente et à l’évolution du genre fantastique ne devront pas rater ce titre.

Sandrine Brugot Maillard

L’araignée rouge, Delphi Fabrice, Terre de Brume (Terres fantastiques), novembre 2004, 233 pages, 18,50 euros






Retour au sommaire