SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No108
108
2
2
 
j
u
i
l
l
e
t
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis   PD-AP  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 13 000 articles
  Sommaire - Sciences -  Gigantesque explosion cosmique !


Article précédent :
Trois étoiles géantes chez nous

Gigantesque explosion cosmique !

Article suivant :
Stockage de l’hydrogène


Des astronomes ont détecté une explosion d’une puissance jamais observée dans l’espace ayant résulté de l’absorption de l’équivalent de 300 millions de notre soleil par un gigantesque trou noir, sorte de siphon cosmique, selon un communiqué de la Nasa, l’agence spatiale américaine.

Ce trou noir continue à renvoyer en digérant cette gigantesque masse de matière, d’énormes quantités de gaz sous pression d’une masse égale à mille milliards de soleils et qui forme deux bulles géantes au centre d’un groupe de galaxies appelé MS 0735, a précisé la Nasa.

Ces éruptions de gaz du trou noir qui durent depuis cent millions d’années, selon les estimations de l’équipe d’astronomes qui a fait cette découverte, ont été observées à une distance de 2,6 milliards d’années lumière par le téléscope orbital Chandra X-ray Observatory et l’observatoire national de radio astronomie National Radio Astronomy Observatory’s Very Large Array.

Comparé aux autres galaxies connues qui se situent à 12 milliards d’années lumière -une année lumière correspond à la distance parcourue par la lumière pendant un an à savoir 10.000 milliards de km- ce trou noir est relativement récent, selon ces scientifiques.

La taille imposante de ces deux bulles ou cavités cosmiques indique que ce trou noir a avalé une quantité phénoménale de matière en très peu de temps, a expliqué Brian McNamara, un astrophysicien de l’Université d’Ohio en Pennsylvanie (nord est) qui a dirigé cette recherche. "J’ai été totalement surpris de constater qu’une masse de 300 millions de soleils puisse être absorbée ainsi", a déclaré ce scientifique dans le même communiqué.

"Nous n’avions aucune idée jusqu’à présent que le trou noir au centre du groupe de galaxies MS O735 émettait de telles quantités de gaz avec une aussi grande force", a souligné Michael Wise, un chercheur du Massachusetts Institute of Technology (Massachusetts, nord est), le numéro deux de l’équipe de recherche.

Il a souligné que la découverte de ce phénomène a montré l’importance des téléscopes à rayon X pour détecter les événements les plus violents dans l’univers.

Recueilli par Alain Pelosato




Retour au sommaire des infos Sciences
S'inscrire à infosfmag
Adresse du service :fr.groups.yahoo.com