SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No112
110
2
2
 
j
u
i
l
l
e
r
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis   P. Dagon-A. Pelosato  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 13 000 articles
  Sommaire - Livres -  A - F -  Odyssée




"Odyssée"
de
Clive Cussler

Editeur :
Bernard Grasset
 

"Odyssée"
de Clive Cussler



9/10

La découverte d’une nouvelle aventure de Dirk Pitt ne se refuse surtout pas, alors que le rythme des publications, en France, s’accélère. D’un roman tous les deux ans, on arrive, pour le plus grand plaisir des innombrables aficionados, à un rythme annuel, et même moins, puisque le dernier : Walhalla est sorti en janvier 2004. Il faut cependant se rassurer, l’auteur ne bâcle pas. Il a peut-être un peu plus de temps pour écrire, mais les Éditions Grasset ont du retard puisque quatre romans, publiés aux USA, sont encore à traduire.

L’aventure maritime tisse la toile de fond des romans et la mer, même cruelle et malfaisante, est bien sûr, le personnage principal. Il était donc inévitable qu’un des premiers récits d’aventures maritimes rejoigne le parcours des héros de la NUMA : La guerre de Troie et L’Odyssée.

Selon une coutume presque trentenaire, l’auteur débute son livre par la relation d’un événement passé, réel ou supposé tel, une catastrophe en général dont la nature ou l’origine reste inexpliquée. Dirk Pitt, parmi les diverses péripéties qu’il vit l’espace du livre, apporte une réponse ou trouve la solution. Clive Cussler, cette fois, remonte jusqu’au saccage de Troie. Il offre une explication plus plausible, plus réaliste de ce que fut le fameux cheval et de l’usage qu’en firent les Grecs.
Puis, il nous fait partager la mission des jumeaux, Summer et Dirk, les enfants de Dirk entrés dans sa vie à la fin de Walhalla, il y a deux ans (dans le roman). Ceux-ci, à l’instar de leurs parents sont des passionnés de la mer. Ils travaillent donc pour la NUMA et sont aux Caraïbes sur le banc de la Navidad pour recueillir des données sur une boue brune qui détruit le récif corallien. En faisant des prélèvements à partir de la cabine spatiale des profondeurs appelée le Poisson, Summer trouve une caverne et remonte un étrange objet. Cependant, un hurricane nommé Lizzie (désignation d’un cyclone dans l’Atlantique) menace un hôtel flottant et la vie de plus de mille personnes, que le Spectre, le propriétaire de l’établissement, refuse de faire évacuer. Commence alors une série d’aventures pour Dick et Giordano entourés des personnages incontournables de la série tels que Gunn, Sandecker, St. Julien Perlmutter, Yaeger, etc. Ils affronteront Lizzie pour sauver les habitants de l’hôtel, les enfants de Dirk bloqués dans le Poisson tombés dans une crevasse, l’attaque de pirates fantômes, la découverte de gigantesques travaux menés dans le plus grand secret, pour le percement de tunnels sous le Nicaragua, entre les océans Atlantique et Pacifique, la découverte d’une maison celte construite, deux mille cinq cents ans avant l’arrivée de Christophe Colomb, au cœur des caraïbes...

Clive Cussler ne ménage ni sa peine, ni son imagination. Il mène son intrigue avec maestria, faisant se croiser toutes les actions sans incohérence et sans rupture. Sur une vision de l’Odyssée, les hypothèses avancées sont attrayantes, les arguments convaincants. Mais quelle véracité leur accorder ? Ne sommes-nous pas face à un nouveau Coda di Venci ? Cela dit, Cussler est toujours très documenté, très au fait des choses de la mer, très précis dans ses informations et à la manière d’un Dan Simmons, il peaufine le détail. Il sait mener un récit et faire croître la tension. De plus, il a su créer des personnages attachants qui évoluent au fil du temps, prenant de l’âge avec l’auteur.

Avec Odyssée, l’auteur nous offre une nouvelle réussite romanesque, même si parfois, il facilite bien la tâche de ses héros. ...Mais, vivement le prochain roman !

Serge Perraud

Odyssée, Clive Cussler, Bernard Grasset, collection thriller grand format, septembre 2004, 406 pages, 20€.






Retour au sommaire