SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No108
108
2
2
 
j
u
i
l
l
e
t
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis   PD-AP  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 13 000 articles
  Sommaire - Livres -  A - F -  Les Cavaliers de la pyramide




"Les Cavaliers de la pyramide"
de
Serge Brussolo

Editeur :
Le Livre de Poche
 

"Les Cavaliers de la pyramide"
de Serge Brussolo



8/10

Quoi de plus tentant, lorsqu’on est, comme Antonus, un humble organisateur de jeux du cirque à Rome, que la richesse ? Aussi, quand celle-ci passe à proximité, il faut la saisir ! D’autant que le secret de la pyramide d’or semble facile à percer ! Il suffit de déchiffrer le message inscrit sur l’obélisque caché au creux de cette vallée égyptienne. Seulement, lorsque Serge Brussolo tient les rênes d’une intrigue, rien n’est facile pour le héros. Si Antonus trouve la vallée et l’obélisque, sans difficulté, il est écorché vif par un vent de sable qui rabote tout dans le défilé d’accès. Il est recueilli par un caravanier qui, contre un partage du trésor, le maintient en vie dans un bain à base d’opium pour calmer les douleurs intolérables. Ce même vent a pratiquement effacé le message. Seule Tanita Taït, une jeune aveugle, gardée par les prêtres de Noût, pourrait retrouver les infinitésimales traces, grâce à son sens du toucher. Mais elle est prisonnière, à la fois d’elle-même et des religieux !
Entrent en scène Junia la géante et Shagan le cul-de-jatte. On les appelle : Les cavaliers, car pour se déplacer, l’infirme est juché sur les épaules de la femme-jument. Ils sont capables de tout. Et leur intervention sera précieuse car il parait que la pyramide est engloutie dans des sables mouvants...

Dans ce roman, Serge Brussolo se laisse-t-il aller à la nostalgie ? En effet, il renoue avec l’univers de l’ancienne Egypte, qu’il a déjà exploré en 1998 et 1999, (Le Labyrinthe de Pharaon et Les Prisonnières de Pharaon) et reprend les personnages de deux romans parus en 1988 et 1989 : Le Tombeau du roi Squelette et Le Dragon du roi Squelette. Certes, Il profite de la liberté laissée par la présente collection, pour étoffer ses personnages, revenir sur le lourd passé qu’ils traînent avec eux, pour mieux comprendre leur présent et appréhender leurs motivations.
Sur le thème d’une quête quasiment impossible, (il y a tant et tant de difficultés à vaincre) l’auteur reprend, avec un plaisir non dissimulé, une idée force de son œuvre : la mutation physique, l’adaptation par la douleur des corps et des organismes à leur environnement. À cela, il ajoute toutes les phases et les étapes de l’enfermement et de l’étouffement, pour créer cette atmosphère de tension, de malaise, si bien partagé avec les personnages. Le monde antique offre à Serge Brussolo un large champ d’exploration dans ces domaines, car cette période a été le début d’une débauche de tortures, de mutilations où l’imagination morbide de l’être humain à fait merveille. De plus, la succession rapide des aventures multiples engendre un suspense sans failles.
Le livre se termine sur la promesse suivante : « Ici, dit le conteur, s’achève le tome premier des aventures des « Cavaliers ». » Mais, aurons-nous le plaisir de les découvrir car la bibliographie de Serge Brussolo ne compte-t-elle pas un nombre impressionnant de séries inachevées ?

Serge Perraud

Les Cavaliers de la pyramide, Serge Brussolo, Le Livre de Poche n° 37045, septembre 2004, 382 pages, 6 €






Retour au sommaire