SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No117
117
14
 
n
o
v
e
m
b
r
e
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis   P. Dagon-A. Pelosato  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 16 000 articles
  Sommaire - BD -  Suicide Squad Get Joker !


Voir 103 livres sur le cinéma, romans, études, histoire, sociologie...

"Suicide Squad Get Joker ! " de Brian Azzarello & Alex Maleev

La seule arme qui compte est entre les mains du Joker et elle est pointée sur nos têtes.

Cela devait arriver : Jason Todd, alias Red Hood le justicier flingueur s’est fait arrêter par les autorités.
Depuis, c’est la routine : agression par les codétenus super-vilains, riposte, intervention des gardiens, cachot.
Puis, voici une visiteuse : Amanda Waller, agent du gouvernement qui lui propose d’intégrer la Suicide Squad. Des super-vilains sont chargés de missions top-secrètes. S’ils survivent, ils auront droit à une réduction de peine. Jason n’est pas intéressé. Mais Waller lui précise que sa cible est le Joker, le super-vilain qui l’a autrefois assassiné (Jason a été ressuscité, mais c’est une autre histoire). Voici un objectif intéressant. C’est ainsi que Jason devient le leader d’une équipe de super-vilains désirant s’acheter une nouvelle conduite. Parmi eux, se trouve Harley Quinnn... l’ex- du Joker.

Là, c’est la première anomalie scénaristique. La deuxième, c’est qu’on apprend qu’en prison Jason Todd n’a rien révélé sur la Bat-family. Curieusement, personne n’a fait le lien entre le Jason Todd officiellement adopté par Bruce Wayne et le Jason Todd devenu justicier. Si cela avait été le cas, il aurait facile de deviner l’identité de Batman et des autres membres de la « Bat-family ». Il existe d’autres incohérences, par exemple quand, chez elle, Amanda Waller ouvre la porte au livreur de pizza. Un pistolet-mitrailleur à la main ? Non, sans aucune précaution. Et le livreur de pizza, c’est le Joker.

Brian Azzarello nous avait habitués à mieux. Peut-être a-t-il décidé que puisqu’il s’agit d’un « black label » (une histoire hors continuité) il était libre de s’affranchir de toute cohérence ?

Damien Dhondt

Scénario : Brian Azzarello, Dessin : Alex Maleev, Couleurs : Matt Hollingsqorth _ Suicide Squad Get Joker ! _ Traduction : Julien Di Giacomo, Lettrage : MAKMA, Adaptation graphique : Cerise Heurteur _ Edition : Urban Comics, Collection : Black Label _ août 2022 _ Inédit, grand format, 160 pages couleurs _ 17 euros



Retour au sommaire