SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No116
110
9
 
a
o
û
t
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis   P. Dagon-A. Pelosato  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 16 000 articles
  Sommaire - DVD -  A - F -  FIRESTARTER

Voir 103 livres sur le cinéma, romans, études, histoire, sociologie...
"FIRESTARTER"
de Adam Robitel

- 
- 
Lire 2800 chroniques de films dans le livre d’Alain Pelosato, grand format 15x23, 700 pages) :
123 ans de cinéma fantastique et de SF - essais et données pour une histoire du cinéma fantastique - 1895-2019
 

FIRESTARTER
Blu-Ray
De Adam Robitel
Directed by Adam Robitel
Disponible le 28 juin 2022
Available June 28th, 2022

Video
Codec : MPEG-4 AVC (34.85 Mbps)
Resolution : 1080p
Résolution : 1080p
Aspect ratio : 2.39:1
Original aspect ratio : 2.39:1
Aspect ratio original : 2.39.1

Audio
Anglais : DTS-HD Master Audio 5.1
Espagnol : DTS 5.1
Français : DTS 5.1

Audio
English : DTS-HD Master Audio 5.1
Spanish : DTS 5.1
French : DTS 5.1

Sous-titres :
Anglais, français, espagnol

Subtitles
English SDH, French, Spanish

Discs / Disque
Blu-ray Disc
Two-disc set (1 BD-50, 1 DVD)
DVD copy / Copie DVD

Digital
Digital HD
Movies Anywhere

Packaging
Fourreau
Slipcover in original pressing.

Playback
2K Blu-ray : Region A (
Video : 4,5/5
Le film a été photographié numériquement et c’est un bon transfert en Blu-Ray. Dans son ensemble, le film est sombre jusqu’à ce que la pyrotechnie se mette en place et c’est alors une profusion de couleurs. Les détails sont tous excellents même si on peut détecter un chouiat de bruit vidéo. Sinon rien à signaler
The film was shot digitally and the end result is quite good on Blu-Ray. The film’s overall quite dark visually until the pyrotechnical effects come into place which leads to a multitude of color. All other details are very well rendered throughout. The Blu-Ray is solid even if a slight video noise can be detected. Otherwise it’s all good.
Audio : 4,5/5
Le film est présenté avec une bande son DTS master audio 5.1. Rien à dire au niveau du mixage, la musique est impeccablement insérée. Le caisson de basse a une bonne présence, il se met en place de façon impressionnante dans les scènes d’action, surtout avec le feu. Les coups de feu sont également bien répartis et occupent tout le champ sonore. Les dialogues sont hyper clairs et totalement intelligibles.
The film features a DTS Master audio soundtrack. The mix is faultless and the music is very well integrated. Base has a good presence overall, definitely shines and comes alive with very deep effects on the action scenes, especially the fire. Gunshots are very well rendered and occupy the listening space. Dialogues are very clear and intelligible throughout.

LISTE BONUS :
Alternate Ending : (1080p, 2:43) : A different take on the film’s fiery finale.

Deleted and Extended Scenes (1080p, 20:14 total runtime) : Included are Andy Reflects in Mirror ; Andy’s Lot Six Nightmare - Extended ; Wanless Gets a Visitor - Extended ; Rainbird Scare/Wildlife Hunt ; Charlie Treks to Find Andy ; Charlie Counting Down "Five, Four, Three, Lies ;" and Andy’s Visionary Escape from the Cell.

Gag Reel (1080p, 1:06) : Humorous moments from the shoot.

A Kinetic Energy (1080p, 6:04) : Discussing why this is the right time for remaking the movie and returning to the original King source ; characters, casting, and performances ; and Keith Thomas’ direction.

Spark a Fire (1080p, 3:43) : More on character qualities, King’s writing and characters, story themes, holding to the book’s emotional center, the metaphor of fire in the film, and more.

Igniting Firestarter (1080p, 3:38) : Exploring the making of some of the film’s most intense (and fiery !) scenes and visual effects. It also looks at fire safety on the set for the brave stunt performers who took the heat for the making of the movie.

Power Struggle (1080p, 3:28) : Crafting a key confrontation scene in the film.

Audio Commentary : Director Keith Thomas guides audiences through the film.

VERDICT : Le film est intéressant mais va beaucoup trop vite tout en restant techniquement impeccable. De plus le scénario a été modifié vis à vis de l’original. Quand celui ci prenait son temps à raconter une histoire, le remake passe d’un élément à l’autre sans trop se poser de questions. Concernant le final, il n’a rien à voir avec l’original qui au niveau des effets spéciaux de l’époque et de l’imagination, est tout autre chose et encore aujourd’hui, est visuellement très impressionnant et très réussi. A voir par curiosité mais l’original le dépasse de loin et reste un très bon moment de cinéma des années 80.
The film is interesting, but its pace is all wrong, badly hurts the story even though it it technically absolutely outstanding. Further, the script has been modified in comparison to the original. Where the 1984 version did take its time to tell a story, this one doesn’t and leaps from one element to the other quite confusingly. Concerning the big finale, it’s totally different from the original, which is still quite impressive visual effect wise and even still holds up very well today. If you get the opportunity, check it out but the 1984 outranks it and remains to this day quite a good piece of filmmaking from the 1980.

Marc Sessego

Et sa suite :
125 ans de cinéma fantastique
et de SF Deuxième partie (Mis à jour 1951-2019)

Après la parution de son monumental livre «  123 ans de cinéma fantastique et de SF – essais et données pour une histoire du cinéma fantastique 1895-2019&#8201 » paru en janvier 2019, Alain Pelosato a continué à regarder des films et des séries de télévision  ! «  Quand on écrit ce genre d’ouvrage », explique l’auteur, « c’est sans fin puisque des films et des séries, il continue à en sortir sans cesse  ! Il faut donc prendre la décision de s’arrêter pour publier. C’est pourquoi j’écris et je publie régulièrement des mises à jour depuis 1998.  » De plus, certains éditeurs de DVD ressortent des films des archives et les publient, il y a aussi la télévision et les plateformes sur Internet. Du coup, le présent livre couvre la période 1951 à 2019. Voici donc la dernière mise à jour : un livre de 500 pages avec plus de 700 entrées dans l’index, c’est dire s’il contient beaucoup de chroniques, d’analyses et aussi, la spécialité de l’auteur, de vastes mises à jour de listes thématiques de films (taxinomie du cinéma fantastique). Bonne lecture  !

ET LA TROISIÈME PARTIE :

126 ans de cinéma fantastique et de SF mise à jour 1961-2020 Dossiers Graham Masterton & Stephen King
Broché : https://www.amazon.fr/dp/2915512620
Kindle : https://www.amazon.fr/dp/B08ZSY723W
Et voici le troisième volume des travaux de l’auteur sur le cinéma fantastique et de SF dans sa globalité, la suite logique des deux précédents : « 123 ans de cinéma fantastique et de SF… » et « 125 ans de cinéma fantastique et de SF… » (voir ci-dessous à la fin). Avec ce troisième volume, ce sont plus de 2000 pages (sur la base du format 5x8 pouces de ce livre) de textes qu’Alain Pelosato a rédigés pour mieux connaître le cinéma fantastique et de SF. Ce troisième volume peut, bien sûr, être lu sans avoir lu les deux tomes précédents. Il regroupe 266 pages de chroniques de films, de filmographies et deux dossiers sur la relation de deux écrivains avec le cinéma : Stephen King et Graham Masterton.


Retour au sommaire