SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No116
110
9
 
a
o
û
t
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis   P. Dagon-A. Pelosato  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 16 000 articles
  Sommaire - DVD -  S à Z -  Terreur sur la ville
LIVRES-SF-FANTASTIQUE
Voir 89 livres sur le cinéma, romans, études, histoire, sociologie...
"Terreur sur la ville"
de Charles B. PIerce
Lire 2800 chroniques de films dans le livre d’Alain Pelosato, grand format 15x23, 700 pages) :
123 ans de cinéma fantastique et de SF - essais et données pour une histoire du cinéma fantastique - 1895-2019
 

Terreur sur la ville
Charles B. Pierce (1976)
Le réalisateur est également le producteur.

Commençons par les suppléments du DVD avant de regarder le film.
« Policier de campagne » avec l’acteur Andrew Prine. « Une histoire vraie, celle du Tueur fantôme de Texarkana  » (Texas). Ils ont mis une majuscule à « Tueur » ! « Les enfants ont déserté la ville pendant deux ans. » « Il a beaucoup plu pendant le tournage ». Prine a écrit la fin « car « il n’y avait pas de fin » et « lui et son collègue avait une telle gueule de bois » que cela a servi le film car ils avaient l’air vraiment fatigués. Un peu grande gueule cet acteur.
Jim Roberson « Dans l’œil de celui qui regarde » ! Tout art pictural, et particulièrement le cinéma, est un art pour voyeur. Roberson (celui qui avait aussi la « gueule de bois ») raconte le tournage ; très intéressant ! Il nous parle des acteurs. Nous apprenons que le film a été tourné en un mois pour moins de 400 000 dollars.
Dawn Wells « Histoire de survivants ». L’actrice développe l’idée que « Ce film pourrait avoir une seconde vie. » C’est vrai
Le film
Il est traité comme un reportage avec un commentaire audio. « Le dimanche 3 mars 1946 marqua le début du règne de la terreur… » Les faits sont exacts ainsi que les lieux, puisque le film a été tourné à Texarkana. Cela démarre fort avec l’agression d’un couple dans une voiture dans la nuit noire.
Andrew Prine se la joue gros dur, du moins, il joue son rôle avec toutes les qualités du personnage qui sont les siennes : c’est l’adjoint du shérif Norman Ramsay.
Le couple de victimes a été sauvagement battu, la fille n’a pas été violée.
Vingt et un jours plus tard, sous une pluie violente : on entend plusieurs coups de feu dans la nuit. L’officier de police découvre le corps d’un jeune homme et celui de la jeune femme ligotée à un tronc d’arme. Le moins que l’on puisse dire est que l’instrument de la mise à mort est très original. Le tueur réussit à s’échapper. En fait, c’est le commentaire qui crée l’ambiance angoissante. Du renfort policier arrive. Le capitaine Morales prend la direction de l’enquête. Ce personnage n’est pas une caricature, en fait, il est comme cela.
Il y a quelques scènes comiques alors que les exécutions sont diverses et variées. C’est systématiquement l’exécution d’un couple.
Et l’arme du crime est parfois très originale.
Ce sera le train qui permettra à l’assassin de semer les deux policiers (Ramsay et Morales).

Alain Pelosato

Et sa suite :
125 ans de cinéma fantastique
et de SF Deuxième partie (Mis à jour 1951-2019)

Après la parution de son monumental livre «  123 ans de cinéma fantastique et de SF – essais et données pour une histoire du cinéma fantastique 1895-2019&#8201 » paru en janvier 2019, Alain Pelosato a continué à regarder des films et des séries de télévision  ! «  Quand on écrit ce genre d’ouvrage », explique l’auteur, « c’est sans fin puisque des films et des séries, il continue à en sortir sans cesse  ! Il faut donc prendre la décision de s’arrêter pour publier. C’est pourquoi j’écris et je publie régulièrement des mises à jour depuis 1998.  » De plus, certains éditeurs de DVD ressortent des films des archives et les publient, il y a aussi la télévision et les plateformes sur Internet. Du coup, le présent livre couvre la période 1951 à 2019. Voici donc la dernière mise à jour : un livre de 500 pages avec plus de 700 entrées dans l’index, c’est dire s’il contient beaucoup de chroniques, d’analyses et aussi, la spécialité de l’auteur, de vastes mises à jour de listes thématiques de films (taxinomie du cinéma fantastique). Bonne lecture  !

ET LA TROISIÈME PARTIE :

126 ans de cinéma fantastique et de SF mise à jour 1961-2020 Dossiers Graham Masterton & Stephen King
Broché : https://www.amazon.fr/dp/2915512620
Kindle : https://www.amazon.fr/dp/B08ZSY723W
Et voici le troisième volume des travaux de l’auteur sur le cinéma fantastique et de SF dans sa globalité, la suite logique des deux précédents : « 123 ans de cinéma fantastique et de SF… » et « 125 ans de cinéma fantastique et de SF… » (voir ci-dessous à la fin). Avec ce troisième volume, ce sont plus de 2000 pages (sur la base du format 5x8 pouces de ce livre) de textes qu’Alain Pelosato a rédigés pour mieux connaître le cinéma fantastique et de SF. Ce troisième volume peut, bien sûr, être lu sans avoir lu les deux tomes précédents. Il regroupe 266 pages de chroniques de films, de filmographies et deux dossiers sur la relation de deux écrivains avec le cinéma : Stephen King et Graham Masterton.


Retour au sommaire