SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No109
109
2
 
n
o
v
e
m
b
r
e
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis   P. Dagon-A. Pelosato  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 13 000 articles
  Sommaire - Films -  M - R -  Mémoire effacée


"Mémoire effacée" de Joseph Ruben

Titre Original : The Forgotten
Réalisateur : Joseph Ruben

Avec : Julianna Moore

Origine : USA
Année : 2004
Genre : Thriller SF parano

Cotation : 5 / 10

Résumé :

Une jeune femme vit très mal le décès de son fils Sam, mort un an plus tôt dans un accident d’avion. Malgré une psychothérapie la douleur reste présente et elle se recueille devant les objets personnels du garçon comme devant de saintes reliques.
Mais, un jour, les photos sur lesquels figuraient Sam disparaissent. Très en colère contre son mari, elle demande une explication. Mais son mari lui affirme qu’ils n’ont jamais eu d’enfant et qu’elle a perdu son bébé en couches. Chacun lui répond de manière identique : Sam n’a jamais existé ailleurs que dans ses fantasmes maternels frustrés.

Critiques :

Un pitch de départ extrêmement prometteur même s’il cache difficilement certaines influences littéraires. Il suffit de mentionner certaines nouvelles ("Le Banlieusard") ou romans de Philip K. Dick ("Le Temps désarticulé", "Coulez mes larmes dit le policier") où un individu ordinaire réalise soudain, avec horreur, que le monde qu’il a toujours connu vient d’être altérer.
Ajoutez à ces influences une pincée de "Quatrième Dimension" (avec le même plongeon dans le gouffre des mondes trafiqués et des réalités alternatives) et une large rasade de "X-Files" (les théories du grand complot entre autre) et vous obtenez un film basé sur des prémices passionnantes.
Hélas, le soufflé retombe lamentablement à mi-course, malgré une série de questions apparemment cruciales. En effet, on comprend très vite où le scénariste désire nous mener.
Et, au lieu de miser sur la révélation finale, comme dans les films de Shyamalan par exemple, Joseph Ruben nous assène la vérité au bout de quarante minutes. A partir de là, le métrage perd quasiment tout intérêt et se résume à une course poursuite fort molle. Car, le gros problème de cette "Mémoire Effacée" réside dans une mise en scène pantouflarde et décidément peu inspirée : la tension ne prend pas, le suspense ne décolle jamais et seuls quelques plans chocs un peu faciles sont capables de tirer le spectateur de sa torpeur.
Quelques contre-plongées présentant l’humanité comme des fourmis sont pourtant bien pensées, quoiqu’un peu démonstratives. Le mystère est de toute manière vite éventé.
L’interprétation est, pour sa part, un peu outrée mais demeure relativement correcte, quoique Julianna Moore en fasse souvent trop dans le larmoyant hystérique.
La scène finale, tout en charge, ne convainc également qu’à moitié, tout comme le happy end des plus malvenu.
Bref, une déception relative mais un scénario suffisamment intéressant, à la base, pour que l’on ait envie de visionner le film jusqu’au bout...au moins une fois.
Pas aussi nul que certains l’ont prétendu.
Juste très moyen.

Pizzoferrato Fred (2004)



Retour au sommaire