SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No116
110
9
 
a
o
û
t
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis   P. Dagon-A. Pelosato  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 16 000 articles
  Sommaire - DVD -  A - F -  Albatros

Voir 103 livres sur le cinéma, romans, études, histoire, sociologie...
"Albatros"
de Xavier Beauvois

- 

Lire 2800 chroniques de films dans le livre d’Alain Pelosato, grand format 15x23, 700 pages) :
123 ans de cinéma fantastique et de SF - essais et données pour une histoire du cinéma fantastique - 1895-2019

 

Albatros
Xavier Beauvois

Disponible le 9 mars 2022.
Video :
Codec : MPEG
Résolution : 480
Aspect ratio : 2.39.1
Original aspect ratio : 2.39.1
Français : DTS Master audio 2.0
Français : Dolby digital 5.1 et 2.0
Sous titres : Français. Et malentendants

Disques :
DVD
Video : 4,/5
Solide image d’ensemble qui pousse la compression MPEG au maximum malgré un contraste qui n’est pas optimal. Ceci dit le spectacle visuel est assuré.
Audio : 3/5
Albatros est principalement un film de dialogues extrêmement bien rendu. Le 5.1 n’apporte pas grand chose si ce n’est pour certaines scènes immersives de tempête en mer.

LISTE BONUS :
Rencontre avec le réalisateur Xavier Beauvois au festival de La Rochelle.

VERDICT : Un film très intéressant, très bien interprété par un Jérémie Renier au top de sa forme. Le film montre les incohérences de notre système administratif et judiciaire où brièvement les gendarmes et policiers ont le devoir de vous défendre mais pas d’utiliser leur arme. De quoi repenser à deux fois de s’engager dans la police ou la gendarmerie oú semble-t-il la bavure ou l’erreur sont tout simplement interdites.
La seconde partie est beaucoup moins prenante avec les actions parfois un peu déconcertantes du personnage principal et la première partie à elle seule ouvre un gigantesque débat digne des “dossiers de l’écran” de l’époque.
A voir et aussi à découvrir pour les premiers pas du petit fils de Jean Paul Belmondo, Victor qui sous certains angles, ressemble son grand père à s’y méprendre.

Marc Sessego

Et sa suite :
125 ans de cinéma fantastique
et de SF Deuxième partie (Mis à jour 1951-2019)

Après la parution de son monumental livre «  123 ans de cinéma fantastique et de SF – essais et données pour une histoire du cinéma fantastique 1895-2019&#8201 » paru en janvier 2019, Alain Pelosato a continué à regarder des films et des séries de télévision  ! «  Quand on écrit ce genre d’ouvrage », explique l’auteur, « c’est sans fin puisque des films et des séries, il continue à en sortir sans cesse  ! Il faut donc prendre la décision de s’arrêter pour publier. C’est pourquoi j’écris et je publie régulièrement des mises à jour depuis 1998.  »
De plus, certains éditeurs de DVD ressortent des films des archives et les publient, il y a aussi la télévision et les plateformes sur Internet. Du coup, le présent livre couvre la période 1951 à 2019.
Voici donc la dernière mise à jour : un livre de 500 pages avec plus de 700 entrées dans l’index, c’est dire s’il contient beaucoup de chroniques, d’analyses et aussi, la spécialité de l’auteur, de vastes mises à jour de listes thématiques de films (taxinomie du cinéma fantastique). Bonne lecture  !

ET LA TROISIÈME PARTIE :

126 ans de cinéma fantastique et de SF mise à jour 1961-2020 Dossiers Graham Masterton & Stephen King

Broché : https://www.amazon.fr/dp/2915512620

Kindle : https://www.amazon.fr/dp/B08ZSY723W

Et voici le troisième volume des travaux de l’auteur sur le cinéma fantastique et de SF dans sa globalité, la suite logique des deux précédents :
« 123 ans de cinéma fantastique et de SF… » et
« 125 ans de cinéma fantastique et de SF… » (voir ci-dessous à la fin).
Avec ce troisième volume, ce sont plus de 2000 pages (sur la base du format 5x8 pouces de ce livre) de textes qu’Alain Pelosato a rédigés pour mieux connaître le cinéma fantastique et de SF. Ce troisième volume peut, bien sûr, être lu sans avoir lu les deux tomes précédents. Il regroupe 266 pages de chroniques de films, de filmographies et deux dossiers sur la relation de deux écrivains avec le cinéma : Stephen King et Graham Masterton.



Retour au sommaire