SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No115
110
9
 
m
a
i
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis   P. Dagon-A. Pelosato  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 16 000 articles
  Sommaire - DVD -  M - R -  Nobody


Voir 89 livres sur le cinéma, romans, études, histoire, sociologie...

"Nobody"
de Ilya Naishuller
Lire 2800 chroniques de films dans le livre d’Alain Pelosato, grand format 15x23, 700 pages) : 123 ans de cinéma fantastique et de SF - essais et données pour une histoire du cinéma fantastique - 1895-2019
 

Nobody de Ilya Naishuller
Disponible le 22 juin 2021.
Video :
Codec : HEVC / H.265 (76.13 Mbps)
Résolution : Upsacled 4K (2160p)
HDR : Dolby Vision, HDR 10
Aspect ratio : 2.39.1
Original aspect ratio : 2.39.1
Audio :
Anglais : Dolby Atmos
Anglais : Dolby TrueHD 7.1(48kHz, 16bit)
Français : (Canada) Dolby Digital 5.1
Espagnol : : Dolby Digital 7.1
Sous titres : anglais, français, espagnol
Disques :
4K Ultra HD
Blu Ray Disc
2 disc set (1 BD-66, 1 BD-50)
Digital :
Digital 4K
Copie digitale incluse
Video : 4K : 4/5 1080p : 4
Sachez que le 4K est très différent du Blu-Ray. Le 4K rend beaucoup plus de détails. Les blancs sont tout de même un peu trop poussés en UHD. Ceci-dit les deux présentations sont excellentes avec l’avantage pour le UHD.
Audio : 4K Blu-Ray Audio : 4,5
Vous allez adorer la bande son Dolby Atmos. Ça fuse dans absolument tous les côtés et je pèse mes mots. Le son occupe tout l’espace de manière sensationnelle et vous aurez quasiment l’impression que votre salon est sur le point d’exploser.
Bonus :
- Scènes coupées en UHD
- Hutch hits hard : Entrainement de l’acteur principal
- Breaking down the action : Les scènes clé du film.
- Just a nobody : Certaines idées des participants au film.
- Commentaire audio : Le réalisateur et l’acteur
- Commentaire : Le réalisateur

VERDICT : Le film n’est peut être pas très original mais en tant que film d’action il décoiffe et encore le mot est faible. A voir pour le public et un indispensable pour les fans de films d’action.

Marc Sessego

Et sa suite :
125 ans de cinéma fantastique
et de SF Deuxième partie (Mise à jour 1951-2019)

Après la parution de son monumental livre «  123 ans de cinéma fantastique et de SF – essais et données pour une histoire du cinéma fantastique 1895-2019&#8201 » paru en janvier 2019, Alain Pelosato a continué à regarder des films et des séries de télévision  ! «  Quand on écrit ce genre d’ouvrage », explique l’auteur, « c’est sans fin puisque des films et des séries, il continue à en sortir sans cesse  ! Il faut donc prendre la décision de s’arrêter pour publier. C’est pourquoi j’écris et je publie régulièrement des mises à jour depuis 1998.  » De plus, certains éditeurs de DVD ressortent des films des archives et les publient, il y a aussi la télévision et les plateformes sur Internet. Du coup, le présent livre couvre la période 1951 à 2019. Voici donc la dernière mise à jour : un livre de 500 pages avec plus de 700 entrées dans l’index, c’est dire s’il contient beaucoup de chroniques, d’analyses et aussi, la spécialité de l’auteur, de vastes mises à jour de listes thématiques de films (taxinomie du cinéma fantastique). Bonne lecture  !

ET LA TROISÈME PARTIE :

126 ans de cinéma fantastique et de SF mise à jour 1961-2020 Dossiers Graham Masterton & Stephen King Broché : https://www.amazon.fr/dp/2915512620 Kindle : https://www.amazon.fr/dp/B08ZSY723W Et voici le troisième volume des travaux de l’auteur sur le cinéma fantastique et de SF dans sa globalité, la suite logique des deux précédents : « 123 ans de cinéma fantastique et de SF… » et « 125 ans de cinéma fantastique et de SF… » (voir ci-dessous à la fin). Avec ce troisième volume, ce sont plus de 2000 pages (sur la base du format 5x8 pouces de ce livre) de textes qu’Alain Pelosato a rédigés pour mieux connaître le cinéma fantastique et de SF. Ce troisième volume peut, bien sûr, être lu sans avoir lu les deux tomes précédents. Il regroupe 266 pages de chroniques de films, de filmographies et deux dossiers sur la relation de deux écrivains avec le cinéma : Stephen King et Graham Masterton.


Retour au sommaire