SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No113
110
2
5
 
0
c
t
o
b
r
e
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis   P. Dagon-A. Pelosato  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 16 000 articles
  Sommaire - BD -  Joker / Harley : Criminal Sanity


"Joker / Harley : Criminal Sanity " de Kami Garcia, Mico Suayan & Mike Mayhew

Dr Harley Quinn, je vous ai sous-estimée.

La ville de Gotham connaît de nombreux actes de violences. Pourtant dernièrement certains assassinats sortent de l’ordinaire. Un sérial killer élabore des scènes de crimes rappelant des œuvres d’art.
Le lieutenant Gordon a confié cette enquête à une jeune consultante de la police. Il s’agit de la psychiatre Harley Quinn.
À la différence des Elseworlds où le contexte est radicalement différent les mini-séries Black Label se situent dans un univers similaire à celui des aventures classiques de DC Comics. Cependant, les personnages connaissent des modifications. Ici, le Joker se nomme John Kelly au lieu de Jack Napier. Il n’est fait aucune mention du gangster Red Hood qui était tombé dans une cuve de produits chimiques subissant ainsi une transformation physique et psychique. Par contre au lycée deux brutes l’ont fait tomber dans un atelier de peinture. Ici, le Joker ne porte qu’un maquillage et nous assistons à sa lente évolution mentale. On découvre un esprit brillant, marqué par une tragédie personnelle. Puis survient la violence parentale. De ce fait, les premières victimes du Joker furent des pères violents. Ce tueur en série était également un justicier. Puis son caractère artistique se manifesta.
De son côté, le Dr Harley Quinn ne manifeste aucun sentiment amoureux envers « Mister J. ». Son intellect est aussi redoutable que celui de son adversaire. Sa vie passée présente quelques fêlures, mais elle n’a rien d’une super-vilaine déjantée.
Sa colère est énorme, mais elle s’efforce de la canaliser dans son travail et dans la recherche des prédateurs.
Astucieusement, ce thriller représente l’enquête en noir & blanc (avec quelques teintes de rouge et de vert), tandis que des planches en couleurs relatent les événements antérieurs (de plusieurs années ou de quelques minutes).
Habilement, il nous montre deux évolutions de caractère : le justicier expéditif devenant un monstre et la profileuse risquant de devenir une justicière.

Damien Dhondt

Scénario : Kami Garcia & Dr Edward Kurz, Dessin : Mico Suayan, Mike Mayhew, Jason Badower, David Mack, Cat Staggs, Couleur : Annette Kwok, Dessins annexes : David Mack, Francesco Mattina, Mico Suayan, Mike Mayhew, Rain Beredo, Jason Badower & Annette Kwok _ Joker / Harley : Criminal Sanity _ Edition : Urban Comics, Collection Black Label _ août 2021 _ Inédit, grand format, 312 pages couleurs _ 29 euros



Retour au sommaire