SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No112
110
2
2
 
j
u
i
l
l
e
r
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis   P. Dagon-A. Pelosato  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 13 000 articles
  Sommaire - BD -  Harley Quinn & Birds of Prey


"Harley Quinn & Birds of Prey " de Amanda Conner & Jimmy Palmiotti

- Il y a une prime sur ta tête et des snipers dans la rue en face.
- L’histoire de ma vie.

Alfred Pennyworth est perplexe. En l’absence de maître Bruce, il croyait être le seul occupant du Manoir Wayne. Or, il vient de découvrir la dénommée Harley Quinn dans le lit de Bruce Wayne. Est-il besoin de préciser que la demoiselle dort nue ? Pas de panique, le flegme britannique répond toujours présent !
Mais comment en est-on arrivé là ?

Tout a commencé lors d’une escapade d’Harley Quinn et de son amie Poison Ivy sur une île déserte. Le séjour a duré plus longtemps que prévu (Harley était censé avoir jeté l’ancre de leur bateau). Pendant ce temps à Coney Island l’hôtel particulier d’Harley a brulé (Harley était censé avoir remboursé l’emprunt). De plus, cette habitation était censée être assurée...
Bref, Harley et ses amis se sont retrouvés à squatter un immeuble encore plus délabré que celui qui avait brûlé. Ses amis attendaient le retour d’Ivy pour les représailles contre les incendiaires. Ceux-ci ont reçu la visite d’Harley, de sa batte de base-ball (cloutée), de ses bâtons de dynamite et de sa grenade. Mais il s’avère que les usuriers-incendiaires (d’origine sicilienne) de Coney Island n’étaient que les membres d’une succursale, dont la maison-mère se trouve à Gotham.
Direction donc Gotham. Problème : l’ancien amoureux d’Harley (un certain mister J.) est du genre rancunier. Et alors ? Soucieuse de la sécurité de ses amis, Harley se rend seule dans la ville du crime (accompagnée tout de même de son castor empaillé).
Mais Gotham est aussi le fief des Birds of Prey (Huntress, Cassandra Cain, Barbara Gordon et Black Canary). Quant à l’inspectrice René Montoya, elle aimerait bien mettre en cellule cette fauteuse de troubles. Hélas, c’est impossible, car une dénommée Amanda Waller a fait effacer le casier d’Harley.
Entre explosions, incendies, tir de pistolets à clous et ravages causés par une scie circulaire, la sérénité des habitants de Gotham n’est plus qu’un lointain souvenir.
Bon, il est temps pour Harley de faire une petite pause et de trouver un nouvel endroit à squatter. Pourquoi pas le Manoir Wayne ?
Et c’est ainsi qu’Alfred Pennyworth a dû préparer un petit-déjeuner pour une invitée imprévue.

Cette aventure regorge de personnages (héros comme pensionnaires d’Arkham). Les interactions sont nombreuses, mais le scénario n’est guère subtil. Ah si, à la fin, on découvre avec laquelle des Birds of Prey, Harley Quinn a le plus d’affinité.
La plus barge ? Bien sûr ! Et il s’agit de... Allons, ce n’est pas difficile à deviner.

Damien Dhondt

Scénario : Amanda Conner & Jimmy Palmiotti, Dessin : Amanda Conner, Couleurs : Paul Mounts & Alex Sinclair _ Harley Quinn & Birds of Prey _ Épisodes originaux : « Harley Quinn and the Birds of Prey # 1 à 4 », Traduction : Benjamin Rivière, Lettrage : Moscow * Eye, Adaptation graphique : Cerise Heurteur _ Edition : Urban Comics, collection DC Black Label _ juillet 2021 _ Inédit, grand format, 144 pages couleurs _ 16 euros



Retour au sommaire