SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No111
110
2
3
 
a
v
r
i
l
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis   P. Dagon-A. Pelosato  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 13 000 articles
  Sommaire - Films -  S - Z -  Vanilla Sky


"Vanilla Sky" de Cameron Crowe

Avec : Tom Cruise, Penélope Cruz, Cameron Diaz, Jason Lee, Kurt Russell

Sortie le 23 janvier 2002

135 mn

++

David Aames, un jeune et séduisant éditeur new-yorkais, mène une existence de rêve, papillonnant de conquête en conquête. Héritier d’une fortune considérable, il fait l’objet de toutes les convoitises et fascine toutes les personnes qui l’approchent. Toutefois, il est à la recherche de quelque chose qui lui manque dans sa vie. À sa fête d’anniversaire, son meilleur ami lui présente Sofia Serrano, qui semble être la fille de ses rêves qu’il recherchait depuis toujours. Alors qu’il pensait enfin vivre le grand amour avec son âme-soeur, un tragique accident de voiture remet tout en question et bouleverse sa vie à tout jamais.

Vanilla Sky est l’adaptation américaine d’Ouvre les Yeux, le thriller fantastique mis en scène en 1997 par Alejandro Amenábar.
Pris dans l’absolu, Vanilla Sky est mis en valeur par l’interprétation du trio d’acteurs (Tom Cruise, Penélope Cruz et Cameron Diaz) bien que l’usage abusif et inapproprié de la musique n’apporte rien au scénario. Toutefois si on compare Vanilla Sky à Ouvre les Yeux dont il est le remake, il ne fait alors pas le poids. En effet, les personnages du psychiatre et de la petite amie du héros (Nuria dans Ouvre les Yeux, devenue Julie Gianni dans Vanilla Sky) sont bien moins intéressants et approfondis que dans l’original. En termes de scénario, certaines scènes de la nouvelle version sont malheureusement réduites à leur plus simple expression (comme l’affrontement verbal entre le héros et ses médecins avant l’intervention chirurgicale qui doit lui rendre son visage) tandis que d’autres sont rendues interminables par des explications trop longues et parfaitement superflues (comme la scène finale sur le toit de l’immeuble).

Dans Ouvre les Yeux, Alejandro Amenábar s’attaquait aux principaux thèmes de la science-fiction paranoïaque contemporaine tout en privilégiant le cinéma d’horreur basé avant tout sur le cauchemar, l’angoisse et la suggestion. Sorte de parabole sur le fait que chacun d’entre nous a la capacité de créer son propre univers, qu’il soit bon ou mauvais, Ouvre les Yeux s’inspirait principalement de thèmes abordés dans Le Fantôme de l’Opéra, Le Portrait de Dorian Gray et Total Recall et comportait aussi d’évidentes références à Vertigo, dans lequel le personnage principal désire que la femme qu’il aime en devienne une autre. Par contre, Cameron Crowe a choisi une tout autre voie, faisant de Vanilla Sky un thriller romantique sur la quête de l’amour éternel et les découvertes que le héros va faire sur le monde, en général, et sur lui-même, en particulier.



Retour au sommaire