SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No110
110
2
2
 
j
a
n
v
i
e
r
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis   P. Dagon-A. Pelosato  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 13 000 articles
  Sommaire - Films -  S - Z -  Vanguard


"Vanguard" de Stanley Tong

Avec Jackie Chan, Yang yang, Lun Ai

Le dernier «  Blockbuster  » chinois de Jackie Chan, l’un des maîtres incontestés du cinéma de Hong Kong. L’affiche ressemble à un James Bond et bien sûr nous allèche par son visuel de cascades et armes au poing. La filmographie de Chan est très spéciale. Beaucoup de films, et peu de très bons films même si l’homme a toujours su rendre ses cascades spectaculaires. Que vaut donc ce Vanguard  ? Nous avons jeté un coup d’œil du côté de la Grande Muraille pour nous faire une idée...
La compagnie Vanguard s’occupe de la sécurité et représente le dernier espoir pour un comptable après que celui-ci devienne la cible de la plus dangereuse des organisations de mercenaires.
On vous prévient tout de suite. Jackie Chan n’est pas le héros et il ne joue pas le rôle principal. Il est là, fait toujours autant de cascades, au point même d’ajouter une dose d’humour qui pour nous occidentaux ne passe pas, mais non Chan n’a pas le premier rôle. Il le laisse à tout un tas de comédiens chinois totalement inconnus dans notre hexagone.
Le film se déroule de plusieurs manières. Un script tout d’abord totalement bancal, sans cohérences, de l’humour potache qui ne passe pas, puis on nous «  balance  » souvent et c’est ici le plus grand paradoxe, des scènes de cascades absolument incroyables. C’est parfois de la très haute voltige, digne de James Bond, et on nous les distille deci delà. Ce n’est pas pour autant que le film fonctionne. L’humour non seulement tombe à l’eau, mais en plus c’est un humour et des mimiques chinoises qui vous feront lever les yeux au ciel. De plus les effets spéciaux numériques, pour certains sont atroces. Absolument atroces. Comme si un gamin de deux ans avait animé des personnages sans trop savoir ce qu’il faisait.
Au final Vanguard n’est ni bon ni mauvais, juste un fourre-tout avec une histoire de services secrets en toile de fond, parfois interprété par des acteurs horriblement mal dirigés et rebelote, on vous rebalance des scènes d’actions à gogo qui sont presque pesantes pour sauver le métrage d’une catastrophe certaine.
Vanguard se laisse donc regarder d’une manière quelque peu perplexe par des scènes sans intérêt d’une part, les scènes de Jackie Chan servant de faire valoir, et d’autre part des scènes d’action parfois exceptionnelles qui pourraient sortir tout droit du dernier Bond.
Si vous êtres un fan de Chan, Vanguard est un incontournable. Pour tous les autres, regardez-le si vous en avez l’occasion, mais vous risquerez fort de vous demander ce qu’est ce Vanguard, OVNI cinématographique  ? Non, objet volant identifié, provenance Hong Kong, et du coup on se demande vraiment qu’est-ce qui est passé dans la tête des Chinois pour nous servir un résultat aussi indigeste qu’incohérent.
Sur ce je vais revoir «  Rush Hour  », ce n’est certes pas très relevé, mais au moins ça a le mérite d’être amusant et cohérent.

Marc Sessego



Retour au sommaire