SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No110
110
2
2
 
j
a
n
v
i
e
r
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis   P. Dagon-A. Pelosato  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 13 000 articles
  Sommaire - BD -  Kingdom of Knowledge 1


"Kingdom of Knowledge 1 " de Serina ODA

J’ai un plan qui provient d’un des plus grands commandants militaires de la période Sengoku.

Il y a cinquante ans Ivanya était un territoire dominé par le chaos, la mort et la destruction. De nombreuses espèces se combattaient sans relâche. Puis les Humains découvrirent de nombreux ouvrages datant d’une civilisation perdue et écrits dans des langues qui leur étaient inconnues. Mais ils constatèrent que le peuple des Gnomes possédait la faculté de déchiffrer ces ouvrages. Dès lors, une alliance fut scellée. Les hommes protégeraient les Gnomes et en retour ceux-ci traduiraient les précieux textes.
Grace à ceux-ci et en particulier les ouvrages de stratégie militaires se constitua le Saint-Empire Ténéfania apportant l’ordre et la stabilité.
Aujourd’hui le travail des Gnomes est achevé, en particulier grâce au jeune Fei qui a appris à lire les textes rédigés dans la langue japonaise. Et il s’avère... que les Humains n’ont plus besoin des Gnomes. Le massacre débute afin que la connaissance n’appartienne qu’aux Hommes. Seul rescapé, Fei s’enfuit. Et le premier Gnome à sortir de la bibliothèque depuis un demi-siècle découvre que l’empire humain envoie Gobelins, Orques et Trolls détruire les provinces qui ne se soumettent pas à son autorité et ceci grâce à des tactiques militaires innovantes, provenant des livres que Fei et ses compagnons ont traduit.
Fei se retrouve traqué par l’Empire, tandis que les ennemis de ce dernier le méprisent ou le haïssent. Son seul atout réside dans sa connaissance des textes stratégiques japonais qui n’avaient pas encore été traduits.
On peut envisager que l’action se déroule dans un monde postapocalyptique ou bien que ce soit produit le transfert d’une bibliothèque dans un monde d’héroïc-fantasy.
L’intérêt de ce manga repose sur le héros. S’il n’est absolument pas apte au combat individuel il possède des connaissances qui peuvent renverser une situation critique. La réflexion peut s’avérer plus forte que l’action.
Quant au dessin il se révèle parfaitement adapté, dans la représentation des monstres ou des expressions des personnages, à l’atmosphère de dark fantaisy.

Damien Dhondt

Scénario & Dessin : Serina ODA _ Kingdom of Knowledge tome 1 _ Traduction : Rodolphe Gicquel, Conception graphique : Nicolas Cardeilhac, Adaptation graphique : Ric Montesinos _ Éditions Dark Kana _ octobre 2020 _ Inédit, poche, sens de lecture japonais, 204 pages _ 7,45 euros



Retour au sommaire