SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No108
108
2
2
 
j
u
i
l
l
e
t
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis   PD-AP  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 13 000 articles
  Sommaire - BD -  Dead Mount Death Play 1


"Dead Mount Death Play 1 " de Ryohgo NARITA & Shinta FUJIMOTO

-  Misaki, ça ne te gêne pas de cohabiter avec ton meurtrier ?
-  Non, je n’avais jamais été tuée, avant !

Les soldats de l’Église de Gekldwood ont été repoussés. Le « Maître des corps » a tranché net dans leurs armures de métal. C’est alors que s’est avancé Messire Shagrua le paladin d’élite. Son épée s’est abattue alors que le nécromancien prononçait une formule magique. Où est-il passé ?
Ailleurs, bien loin du monde d’héroïc-fantasy Takumi Kuruya le « vendeur d’informations » observe l’impossible. Grace à son drone il constate qu’un jeune garçon qui était mort quelques instants auparavant se ballade tranquillement dans le quartier de Shinjuku et ceci sans se préoccuper de sa gorge tranchée.
Il convient de contacter au plus vite la personne concernée, autrement dit Zaki la tueuse à gages (une folle qui tue toujours avec le sourire). Cette fois-ci elle est quelque peu surprise, elle n’a jamais eu besoin de s’y reprendre à deux fois. Une nouvelle tentative et… c’est elle qui se fait éliminer.
Bon, il est temps pour Takumi d’appeler des renforts. Ce sera Risa Kuraki la « négociatrice ». Elle vient « négocier » avec ses associés surarmés (du sabre de samouraï à l’AK 47). C’est ainsi que le petit groupe d’exécuteurs découvre Zaki au milieu d’un pentacle, tandis que le jeune garçon (dont la gorge tranchée vient de guérir) explique qu’il vient d’un autre monde et que son esprit a pris possession de Polka Shinoyama la victime de Zaki. Quant à l’esprit de Polka il a été transféré dans une peluche (1). Ben voyons… Mais Polka vient de découvrir l’absence d’élixir de régénération dans ce monde. Ceci explique qu’il a du effectuer un sort de nécromancie sur Zaki (techniquement ce n’est pas une résurrection, c’est plutôt une renaissance grâce à un sortilège).
Ridicule n’est-ce pas ? Sauf que le corps de Zaki est à présent guéri de ses blessures et présente l’apparence de la vie. Enfin presque, car Risa constate que la peau de Zaki est froide et que son cœur ne bas plus. Bref, c’est un zombie. Ceci n’améliore guère l’état mental de Zaki… mais ne l’aggrave pas non plus.
L’intrusion d’un personnage d’héroïc-fantasy dans le monde de la pègre japonaise se fait avec dynamisme. La facilité avec laquelle les délinquants acceptent cette situation repose certainement soit sur leur instinct de survie, soit sur leurs caractères « originaux ».
Si les personnages sont quelque peu stéréotypés ils apportent un certain dynamisme à l’histoire. En prime, les « ennemis potentiels » arrivent !

(1) Un classique comme le savent les lecteurs de « Bleach »

Damien Dhondt

Scénario : Ryohgo NARITA, Dessin : Shinta FUJIMOTO _ Dead Mount Death Play tome 1 _ Traduction : Anne-Sophie Thevenon, Adaptation graphique : Studio Charon _ Edition Ki-oon _ mars 2019 _ Inédit, poche, sens de lecture japonais, 260 pages dont 4 pages couleurs _ 9,65 euros



Retour au sommaire