SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No109
109
2
 
n
o
v
e
m
b
r
e
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis   P. Dagon-A. Pelosato  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 13 000 articles
  Sommaire - Livres -  M - R -  In Vitro




"In Vitro "
de
Paul Mannering

Editeur :
Panini Comics
 

"In Vitro "
de Paul Mannering



Lyne ne tarda pas à se dresser sur un amas visqueux de cadavres tordus et dépecés. Comme une ancienne déesse de la guerre, elle prit la pose et examina le carnage autour d’elle.
La population de zombie hantant Fort Germein avait été décimée, laissant une chance aux survivants. Avec quelqu’un comme Lynne à nos côtés, peut-être aurions-nous un avenir.

Il y a dix ans les vivants ont perdu la guerre contre les morts. Il ne reste qu’un petit nombre d’êtres humains. Cependant il existe deux types de zombies. Les « classiques » ont été créés par morsure ou par contamination (lorsque le sang d’un zombie est entré en contact avec une plaie ouverte). Ils sont dépourvus de toute intelligence et ne pensent qu’à se nourrir des êtres humains. Cependant ceux qui sont décédés d’une mort naturelle ont conservé un minimum d’intelligence. Mais pour la conserver ils doivent consommer régulièrement de la viande humaine (vivante). Ils ont compris que si l’espèce humaine disparaissait, ce serait aussi leur cas. Comme ils sont capables de communiquer avec les vivants, ils leur ont « proposé » un marché. Qu’on leur fournisse des « aliments » et ils n’attaqueraient pas. Les scientifiques rescapés leur refilent de la « Becquetailles ». Ces êtres humains clonés sont dépourvus d’intelligence et se laissent manger sans réagir. Et puis, quelque chose a cloché. Le dernier ilot de civilisation humaine vient d’être envahi par les zombies. Et c’est alors qu’apparaît le héros de l’histoire. En plein milieu du chaos il réussit à s’échapper de la ville de Sidney en compagnie de « Elle ». Il s’agit d’un clone féminin qui n’avait pas encore été lobotomisé. Il est évident qu’il a agi par altruisme. Certes, le fait que ce clone soit féminin et nu a pu contribuer à lui faire accomplir cet acte désintéressé.
Le héros (mais si) quelque peu rustique et dont le nom n’est jamais mentionné sait conduire une moto et faire sauter la tête des zombies à bout portant avec un fusil à canon scié. C’est ainsi qu’il se retrouve l’ange gardien désigné d’office de « Elle », ce jeune clone féminin au corps d’adulte et âgé de quelques jours. Et il semble que ce soit sur eux deux que repose le salut de l’humanité. Bon, il est évident que la situation est vraiment désespérée. Mais comme l’explique un de ses amis, un ancien savant fou reconverti dans l’humanitaire : « Ton destin t’attend mon pote. De ceux qui changent des garçons de ferme en rois et des troufions chargés de nettoyer les latrines en généraux d’armée. »
Tout est lié : l’invasion de zombies, les clones et l’espoir pour l’humanité. Il suffit juste d’emmener « Elle » à un autre savant fou. Pour cela il leur faut juste traverser toute l’Australie (très mal fréquentée).
Outre le caractère pittoresque du héros ce roman innove avec ces zombies très particuliers. Ces Evols (Extremely Violent Lucid Organisms) doivent leur existence à la science. Plus ils se rassemblent et plus ils deviennent intelligents. Et ils sont vraiment très nombreux...

Damien Dhondt

Auteur : Paul Mannering _ In Vitro Quand les zombies prennent le pouvoir _ Titre original « Tankbread », Traduction : Thomas Bauduret _ Edition : Panini Comics, collection : Books _ octobre 2015 _ Inédit, moyen format, 400 pages _ 19,95 euros






Retour au sommaire