SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No108
108
2
2
 
j
u
i
l
l
e
t
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis   PD-AP  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 13 000 articles
  Sommaire - BD -  L’école emportée 1


"L’école emportée 1 " de Kazuo Umezu

-  L’école a disparu.

Une nouvelle journée de classe commence pour les élèves de l’école Yamato. Mais ce jour-là les personnes à l’extérieur de l’école constatent que celle-ci s’est volatilisée ! Effondrement ? Tremblement de terre ? Explosion ? Non, elle n’est tout simplement plus là.
Dans l’école élèves et professeurs constatent soudain que le ciel est devenu noir et que la ville à l’extérieur a disparu. À la place se trouve une immense étendue de sable et de rochers. Un des plus jeunes élèves se précipite à l’extérieur, puis s‘effondre et ne bouge plus.
À proximité du mur se trouve l’écriteau de l’école. Il est… incroyablement vieux.
Privé de tout repère les enfants paniquent. Quant aux adultes certains s’efforce de réagir. Mais comment contrôler les élèves ? Plusieurs solutions sont possibles : le mensonge, la violence ou la terreur.
Tandis que certains adultes succombent à la folie Monsieur Yamashina le responsable de la cantine adopte une attitude plus pragmatique. Ayant parfaitement compris qu’aucun ravitaillement ne parviendra plus de l’extérieur il se réserve toute la nourriture.
Les suicides et les meurtres réduisent rapidement le nombre d’adultes, tandis que certains enfants cherchent à improviser dans ce monde où les codes de la société ne sont plus adaptés.
Cette histoire a été adapté à l’écran en 1987 et 2002. Le mangaka (1) associe le thème du voyage temporel à celui de l’horreur. Si le style du dessin (datant de 1972) peut surprendre il contribue à l’atmosphère d’étrangeté dans lequel évoluent les personnages.

(1) qui en 2018 a obtenu le Prix du patrimoine au Festival d’Angoulême pour son manga « Je suis Shingo » (Éditions Le Lézard noir)

Damien Dhondt

Scénario & Dessin : Kazuo Umezu, Postface de Saburo Kawamoto _ L’école emportée tome 1 _ Titre original : Hyōryū Kyōshitsu _ Traduction : Anthony Prezman, Adaptation graphique : Sébastien Douaud _ Édition Glénat _ février 2019 _ Réédition, poche, 320 pages _ 7,60 euros



Retour au sommaire