SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No108
108
2
2
 
j
u
i
l
l
e
t
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis   PD-AP  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 13 000 articles
  Sommaire - BD -  Le convoyeur 1


"Le convoyeur 1 " de Tristan Roulot & Dimitri Armand

La contagion a pris tout le monde de court. Ils avaient imaginé des protocoles en cas de pandémie humaine, mais personne n’avait rien prévu contre une bactérie qui s’attaquait au métal.

Il était enfant quand la « rouille » a frappé. Cette maladie ne s’est attaquée qu’au fer. Mais c’est précisément sur lui que reposait la civilisation humaine. Les bâtiments, les véhicules et les armes modernes ont disparu. Alors que la civilisation s’effondrait les rescapés ont découvert que la bactérie affectait également le fer présent dans le sang. Certains humains ont muté, d’autres ont développé des pouvoirs étranges. Puis les hommes et les femmes ont réalisé que la stérilité frappait l’essentiel de l’humanité.
Les survivants n’ont à présent d’autres intérêts que les terres cultivables, les bâtiments en pierre et les couples fertiles.
Au milieu de ce qui reste d’un pays évolue le convoyeur. Sur son cheval aux yeux rouges il accepte de remplir toutes les missions et livre toujours tout ce qu’on demande.
Mais aujourd’hui sa route croise celle d’un seigneur de guerre et de l’Église du renouveau.
Le scénariste a innové en élaborant cet univers postapocalyptique. La régression du niveau technologique et les super-pouvoirs originaux procurent à l’histoire une atmosphère proche de la fantaisy. Cette impression est renforcée par la représentation d’un pays où seules les habitations en pierre ont subsisté.
À première vue on pourrait penser que le convoyeur correspond à l’archétype de l’aventurier solitaire. Cependant il est possible qu’il poursuive ses propres buts. De plus, un autre intervenant mystérieux se manifeste.
Ce premier tome se conclue par une fin énigmatique. Pour l’instant on ignore qui appartient au camp du bien, ni même si celui-ci existe.

Damien Dhondt

Scénario : Tristan Roulot, Dessin & couleurs : Dimitri Armand _ Le Convoyeur tome 1 : Nymphe _ Éditions le Lombard _ juin 2020 _ Inédit, 56 pages couleurs _ 16,40 euros



Retour au sommaire