SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No108
108
2
2
 
j
u
i
l
l
e
t
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis   PD-AP  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 13 000 articles
  Sommaire - Livres -  A - F -  La Meute Hurlante




"La Meute Hurlante"
de
Serge Brussolo (Akira Suzuko)

Editeur :
Abysses
 

"La Meute Hurlante"
de Serge Brussolo (Akira Suzuko)



Edition Abysses
222 pages
Verdict : 7/10

Ce roman de Brussolo appartient à une trilogie publiée sous le pseudonyme d’Akira Suzuko. Le sujet en est la lycanthropie, assimilée à une forme de parasitisme extra terrestre qui transforme d’innocents salary-men japonais en loups-garous invulnérables, immortels et très méchants. Pour lutter contre l’épidémie la nation a mis au point des escadrons de ninjas surentraînés, ce qui nous vaut un début délirant entre les meilleurs Marvel Comics et le Blade 2 de Guillermo Del Torro. On imagine très bien, d’ailleurs, la puissance cinématographique des séquences décrites, lorsqu’un loup-garou à la fourrure d’argent saute du haut d’un immeuble de dix étages pour dévorer une passante alors qu’un ninja se précipite pour le combattre. Quel film cela ferait entre les mains d’un bon metteur en scène de série B survoltée...Ensuite, le héros ninja est contaminé à son tour et il aboutit dans un centre où une sorte de savant fou se livre à des expériences sur les garous. Force est de constater que cette seconde partie n’est malheureusement pas à la hauteur de ce qui précède, Brussolo adoptant un ton beaucoup plus posé pour nous conter l’inévitable histoire d’amour et de rivalité entre le héros, une actrice devenue garou et un industriel vieillissant qui voit la contamination comme une bénédiction permettant l’instauration d’une nouvelle élite de surhommes. Le roman est loin d’être désagréable mais il paraît un peu convenu et en deçà des attentes (à savoir un divertissement enlevé et barbare). On connaît bien sur les qualités et les défauts de Brussolo, à savoir une imagination débordante et des idées géniales à la pelle d’un coté et, de l’autre, une difficulté certaine à les canaliser, tant ses romans paraissent souvent écrit au fil de la plume. Mais il s’agit malgré tout d’un divertissement de choix qui se lit pratiquement d’une traite, donc, n’en demandons pas plus et sachons apprécier ce court roman bien rythmé à sa juste valeur.

Pizzoferrato Fred






Retour au sommaire