SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No108
108
2
0
 
j
u
i
l
l
e
t
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis   PD-AP  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 13 000 articles
  Sommaire - BD -  Magnus

"Magnus " de Kyle Higgins & Jorge Fornés

Notre seule solution, c’est une psy pour robots, ancienne chasseuse de primes.

Autrefois Kerri Magnus traquait les robots délinquants en les pourchassant dans le « nuage ». Elle était une des rares personnes à pouvoir pénétrer cet univers numérique.
Elle exerce à présent la profession de psychanalyste pour robots. Leur Intelligence Artificielle est suffisamment proche de celles des humains pour qu’ils souffrent de « disfonctionnements ». Il est vrai que bon nombre d’entre eux sont victimes du sadisme de leurs propriétaires humains.
Est-ce pour cette raison que le robot domestique Frédérick 247 a assassiné son propriétaire ? Or, la victime était le fondateur de Looking Glass une entreprise spécialisée dans les I.A.
Si le public le découvrait les conséquences en seraient catastrophiques.
Il s’agit vraisemblablement d’un reboot de « Magnus l’anti-robot » (1). À l’époque le héros masculin, capable d’affronter un robot à mains nues, n’éprouvait aucun problème existentiel dans l’éradication des androïdes.
Ici, l’héroïne manifeste de l’empathie pour les êtres artificiels, les considérant comme étant proches des humains, malgré l’opposition de la majorité de la population :
– Ce sont des machines.
– De simples machines n’auraient jamais construit un monde sur mesure pour fuir leurs créateurs.
La science-fiction moderne a développé le concept d’univers virtuel. Aussi, une grande partie des aventures de la nouvelle Magnus se déroule dans le « nuage » où évoluent les Intelligences Artificielles (une convention fédérale oblige les propriétaires de robot à les connecter 4 heures par jour), ainsi que quelques rares humains.
Habilement, les auteurs ont brouillé les pistes et il faut parfois un délai pour que le lecteur comprenne dans quel univers se déroule l’action.
Le seul bémol réside dans la description du monde de 2050 qui, hormis la présence de robots et de cyborgs, n’est guère différent du nôtre. Ainsi, voitures et hélicoptères ressemblent aux modèles contemporains.

(1) « Magnus, l’anti robot » fut créé par Russ Manning en 1963 (Gold Key Comics). Il réapparu en 1991 sous la plume de Jim Shooter (chez Valiant Comics et Acclaim Comics). En France « Magnus An 4000 » fut publié aux Éditions des Remparts de 1972 à 1977, puis chez Sagedition (1997 & 1980).

Damien Dhondt

Scénario : Kyle Higgins, Dessin : Jorge Fornés, Couleurs : Chris O’Halloran, Dessins annexes : Daniel Warren Johnston, Giuseppe Camuncoli & Aaron Conley _ Magnus _ Traduction : Emmanuel Gros, Lettrage : Jean-François Rey _ Edition Casterman, collection Paperback _ août 2018 _ Inédit, moyen format, 96 pages couleurs _ 14 euros



Retour au sommaire