SF Mag
     
Directeur : Alain Pelosato
Sommaires des anciens Nos
  
       ABONNEMENT - BOUTIQUE - FAITES UN DON
Sfmag No108
108
2
2
 
j
u
i
l
l
e
t
RETOUR à L'ACCUEIL
BD   CINE   COUV.   DOSSIERS   DVD   E-BOOKS  
HORS SERIES    INTERVIEWS   JEUX   LIVRES  
NOUVELLES   TV   Zbis   PD-AP  
Encyclopédie de l'Imaginaire, plus de 13 000 articles
  Sommaire - BD -  Androides 1 : Résurrection


"Androides 1 : Résurrection" de Jean-Luc Istin & Jesus Hervas Millan

J’étais là quand la pluie de météores est tombée du ciel : des morceaux de Mars toujours plus nombreux, une défaillance de notre système anti-météorites, une foutue défaillance. J’étais là et j’ai apprécié le spectacle un spectacle de fin du monde !

2545, l’humanité est au mieux depuis que la société « Microcorp » a inventé une pilule bleue (ce ne serait pas une allusion par hasard ?) qui stoppe le vieillissement et immunise des maladies. Pas de surpopulation cependant, car un des effets secondaires du traitement a été de rendre stérile l’humanité.
Mais aucune société n’est exempte de crimes. C’est ainsi que la policière Liv Anderson et son coéquipier robot Job enquêtent sur le meurtre de Léonard Newman, le directeur du musée comics-art.
Parallèlement la restauratrice d’œuvres d’art Anna Hopkins apprend de son médecin qu’elle est enceinte. Or, cela fait cinq siècles qu’aucun enfant n’a vu le jour.

Ce premier des sept tomes de la série (avec à chaque fois un scénariste et un dessinateur différent) nous présente un monde futuriste en apparence harmonieux. Les premières pages nous montrent Tesla, la station spatiale où se trouve la banque de données terrestres, anéantie par une pluie de météorites. Celles-ci et ce qu’il reste de la station percutent ensuite New-York causant énormément de morts et de destruction. Spectatrice au regard inerte Liv Anderson affirme (à elle-même) qu’elle a apprécié le spectacle. Humaine âgée de plusieurs siècles et au corps toujours jeune elle incarne une humanité figée qui cherche une occasion de se réveiller.
Les hommes sont assistés par un des nombreux androïdes qui peuplent la planète. Ces derniers sont soumis aux trois lois de la robotique d’Isaac Asimov (on n’est jamais trop prudent).

En apparence tout est simple : un banal meurtre et une anomalie biologique. Bon, comme la première page comporte une citation de Philip K. Dick on peut envisager que la situation va rapidement se compliquer et qu’il ne faut surtout pas se fier aux apparences.
L’intrigue est parfaitement établie et le monde futuriste dessiné avec compétence que ce soient les immeubles, les véhicules ou les personnages (humains ou artificiels).

Damien Dhondt

Scénario : Jean-Luc Istin, Dessin : Jesus Hervas Millan, Couleurs : Olivier Héban _ Androides tome 1 : Résurrection _ Edition Soleil, Collection : Anticipation _ juin 2016 _ Inédit, grand format, 61 pages couleurs _15,50 euros



Retour au sommaire